L’Islam aux Philippines

L’Islam aux Philippines
10746 1891

Avant toute chose, il faut savoir que la civilisation musulmane a pris pieds aux Philippines depuis plus de huit siècles. Il y aujourd’hui dans ce pays plus de douze millions de personnes de confession musulmane, celles-ci se répartissent dans les treize circonscriptions que comptent les Philippines ; toutefois, la majorité des musulmans vivent dans les régions du sud, notons que c’est à partir de ces dernières que la lumière de l’Islam et ses enseignements se répandirent à toutes les autres régions philippines, de plus ces régions méridionales accueillirent de nombreux royaumes islamiques qui défendirent souvent toutes les îles du pays contre les invasions et la convoitise des colonisateurs.
Il est important de signaler que les musulmans philippins constituent la première communauté humaine de ce pays à s’organiser ; ainsi, lorsque la flotte de découvreurs occidentaux dirigée par Magellan accosta les îles philippines en 1521, ces derniers durent faire face à une âpre résistance de la part des musulmans, d’ailleurs Magellan trouva la mort lors d’une des batailles qui opposèrent les musulmans aux Occidentaux sur l’île de Makistan. Les Espagnols tentèrent d’effacer les émirats musulmans de la carte, mais ils se cassèrent les dents sur une résistance acharnée, et ce, malgré les multiples renforts envoyés par l’Espagne, les Espagnols partirent donc vers le nord où ils réussirent à prendre pied durablement – plus de trois siècles et demi – sur certaines îles, ils leur attribuèrent le nom de « Philippines » en hommage au roi d’Espagne Philippe II, mais cette domination étrangère ne fut pas totale, car les régions méridionales musulmanes conservèrent leur indépendance.


Les émirats musulmans :

Des études historiques concernant les Philippines ont démontré que les émirats musulmans qui y furent instaurés jouèrent un rôle très important dans la diffusion du message de l’Islam et dans le succès que connut l’enseignement de ses lois, parmi ces émirats les plus connus on trouve entre autres : l’émirat du chérif Abû Bakr sur l’île de Solo ou encore l’émirat du chérif Muhammad ibn ‘Alî sur l’île de Mindao, laquelle est une île très riche, car en effet elle produit 56 % de tout le maïs philippin, 55 % du lait, 55 % de la noix de coco, 55 % du poisson, 39 % de la viande, 29 % du riz, 50 % des fruits et c’est de cette île que viennent toute la production des bananes philippines ainsi que toute la production du caoutchouc de ce pays.

Les régions musulmanes :

Il faut noter que les régions musulmanes du sud des Philippines ont obtenu leur autonomie en 1976 suite à un accord dont tout le déroulement fut supervisé par l’Organisation du comité islamique ; cet accord, puis l’autonomie qui en découla s’appuyaient sur le fait que vit dans ces régions un peuple musulman dont les origines historiques remontent aux Arabes, lesquels s’implantèrent dans ces îles il y a plus de huit siècles et ils s’intégrèrent pleinement aux populations locales notamment via le mariage interracial. Toutefois, il faut savoir que les autorités philippines estiment que la présence musulmane dans ce pays ne remonte pas à huit mais à six siècles, c’est ainsi que ces dernières organisèrent en 1980 une fête commémorant les 600 ans de cette présence musulmane dans la capitale Manille. Enfin, rappelons que les musulmans philippins sont connus dans ce pays comme étant le peuple Muru.

Des îles et des gens :

Les Philippines se composent de 7100 îles, leur superficie totale atteint les 300 000 km2. Les Philippins sont plus de 51 millions et 8 millions d’entre eux sont de confession musulmane. Des sources émanant du peuple Muru montrent de leur côté que le nombre des musulmans philippins auraient atteint les 12 millions, et ce, en raison du fait que les conversions à l’Islam sont très nombreuses. Par ailleurs, les Philippins furent sous domination étrangère depuis 1521, c’est ainsi que la domination espagnole céda la place à celles des Américains puis à celle des Japonais, puis ils obtinrent enfin leur indépendance et rejoignirent les Nations Unies le 24 octobre 1945.
La capitale des Philippines est la ville de Manille, la monnaie en cour dans ce pays est le peso et c’est une république qui sert de système politique à ce dernier ; les Philippines se situent dans l’Océan Pacifique au nord de l’Australie. Dans ce pays les musulmans s’organisent pour affirmer le mieux possible leur identité propre, leurs origines et leur appartenance à la Oumma. Banjasamuru est le nom que les musulmans ont donné aux régions du sud, c’est-à-dire là où ils sont les plus nombreux ; en effet, ces dernières accueillent environ sept des huit millions de musulmans vivant aux Philippines, alors qu’elles représentent environ 37 % de la superficie totales de ce pays.
Le Banjasamuru connut une civilisation islamique florissante, de même qu’y apparurent des royaumes musulmans qui contribuèrent grandement à l’implantation de l’Islam dans 26 régions du sud des Philippines ainsi que dans les îles se situant dans l’archipel de Solo. L’histoire nous montre que des prédicateurs et des commerçants arabo-musulmans arrivèrent à Banjasamuru vers le XIIe siècle de l’ère chrétienne, puis ils s’installèrent sur l’île de Solo et y fondèrent la première communauté musulmane qui se chargea de répandre la bonne parole et la voie droite de l’Islam dans plus de 7000 îles. Ces premiers prédicateurs furent en général bien accueillis par les populations autochtones, et nombreux furent ceux qui parmi elles embrassèrent l’Islam assez facilement.
 

Articles en relation