La secte des Ahbach III

 La secte des Ahbach III
9712 1600

Les origines de l’idéologie et des croyances des Ahbach :

A travers ce que nous avons développé précédemment, nous avons déjà constaté quels étaient les courants religieux, écoles et sectes qui avaient inspiré les idéologies et croyances des Ahbach, en voici un court récapitulatif dans lequel nous rappelons ce que ces derniers ont pris à chacun de ces courants :
-Les Ahbach se sont inspirés de l’école acharite en ce qui concerne la question des Attributs divins, cette manière d’appréhender cette question est proche de celle de la Djahmiyya.
- Dans le domaine de la foi, ils se sont surtout inspirés de la Djahmiyya et des gens de l’Irdjâ`.
- Ils se sont en outre beaucoup inspirés spirituellement et dans leur manière de sacraliser les saints (awliyâ`) et de visiter leurs tombeaux pour leur demander des choses qu’un musulman ne peut demander qu’à Allah, exalté soit-Il, à certaines sectes soufies comme la Rifâ’iyya et la Naqchbandiyya.
- Du point de vue du dogme, les Ahbach sont très proches de celui de Dja’far qui appartient à la secte de la Bâtiniyya.
- En sus de ce conglomérat de croyances et pensées hérétiques et erronées, les Ahbach se sont inspirés d’idéologies déviantes qui ont toutes pour unique but de comploter contre l’Islam et de diviser les rangs des musulmans ; il est d’ailleurs quasiment certain, comme nous l’avons indiqué précédemment, que les adeptes de cette secte malfaisante travaillent directement ou indirectement pour des forces étrangères et souterraines qui cherchent à déstabiliser et diviser les musulmans, comme l’ont fait entre autres des personnages comme ‘Abd al-Qâdir al-Sûfî ou al-Murâbit en Espagne et en Angleterre.

Les lieux où sont présents les Ahbach et où ils jouissent d’une certaine influence :

Les adeptes de la secte des Ahbach sont extrêmement nombreux au Liban, ils y possèdent de nombreuses écoles de taille très importante, leurs bus scolaires sont partout dans les villes, les bâtiments de leurs écoles sont bien plus imposants que ceux des écoles gouvernementales, les salaires de ceux qui travaillent dans leurs structures sont beaucoup plus élevés qu’ailleurs, ce qui attirent chez eux les meilleurs professeurs et ils possèdent également une radio qui leur est propre à travers laquelle ils diffusent leur propagande empoisonnée dans tout le pays. Par ailleurs, les Ahbach étendent leur influence dans de nombreuses villes européennes et américaines, il est à noter qu’ils provoquent des problèmes et des troubles dans tous les pays où ils sont implantés, c’est ainsi, comme cela a été dit plus haut, qu’ils sont à l’origine de graves dissensions parmi les musulmans à cause des fatwas absurdes émises par leur « cheikh » concernant la direction de la qibla, à titre d’exemple les Ahbach du Liban prient vers le nord !
Ainsi, leur propagande néfaste a malheureusement séduit beaucoup de naïfs parmi les populations vivant en Occident, et alors qu’au départ la plupart des Ahbach étaient d’origine libanaise, on trouve désormais dans leurs rangs de nombreux Magrébins, Africains ou Européens de souche. Ils semblerait que tous ces paumés soient notamment attirés par le laxisme de la secte concernant les relations hommes-femmes, c’est-à-dire qu’ils permettent les mélanges de genre ou à un homme de s’isoler avec une étrangère ; par ailleurs, ils prennent totalement en main leurs nouveaux adeptes, ils leur enseignent leur manière de voir la religion bien sûr, mais ils les aident aussi à trouver un appartement, un travail ou un conjoint, c’est-à-dire que les Ahbach constituent un véritable réseau de solidarité et d’entraide qui facilite grandement la vie des adeptes dans un monde où la crise fait rage et où les individus sont très isolés. Ainsi, le membre de la secte a toute les raisons de rester au sein de celle-ci, car il voit des effets concrets dans sa vie quotidienne de son adhésion au mouvement, de même que les individus un peu perdus et isolés trouvent chez les Ahbach une sorte de « grande famille ». En outre, les Ahbach autorisent à leurs membres de mentir aux non-Ahbach ou de les voler et même de commettre des actes délictueux pour le bien de l’Association ; par conséquent, les semi-délinquants, qui sont nombreux dans les quartiers sensibles des grandes villes européennes, sont attirés par cette manière de pratiquer l’Islam pour le moins étrange, ils peuvent donc en adhérant à la secte continuer leur vie aux marges de la légalité et en même temps avoir la conscience tranquille en pensant qu’ils sont de bons musulmans !

En résumé de ce qui vient d’être dit nous pouvons dire que les Ahbach constituent une secte égarée qui revendique d’appartenir à l’Islam en apparence mais qui en réalité travaille à sa destruction et à la désunion de la Oumma. Cette secte perfide a profité des mauvaises conditions économiques ainsi que du chaos, de l’ignorance et de la misère provoqués par les guerres civiles au Liban pour diffuser parmi toutes les couches de la société ses idées hérétiques et ses préceptes déviants, elle a remis en outre au goût du jour des croyances et concepts religieux parfaitement erronés que le temps avait effacés comme la question de la création du Noble Coran ou le problème concernant l’interprétation des Attributs d’Allah, exalté soit-Il, problème qu’ont d’ailleurs dû affronter les oulémas de Ahlu al-Sunna wa-l-Djamâ’a à toutes les époques. A ce propos, de grands savants contemporains appartenant à l’orthodoxie sunnite se sont directement attaqués à la secte des Ahbach afin de les démasquer et de montrer au plus grand nombre qu’ils professent des idées dangereuses pour la foi des gens, l’un d’entre n’est autre que le grand spécialiste du Hadith cheikh Muhammad Nâsir al-Dîn al-Albânî et d’autres encore ; par ailleurs, cheikh ‘Abd al-‘Azîz ibn al-Bâz a produit une fatwa à l’encontre des Ahbach (fatwa n°1/2392) dans laquelle il dit notamment : « Le groupe des Ahbach est une secte égarée, leur tête et fondateur ‘Abdallah al-Habachî est connu pour sa déviance et son égarement, il est donc obligatoire de ne pas les fréquenter, de réfuter leur dogme erroné et de mettre en garde les gens contre eux, contre le fait de les écouter ou d’acquiescer à ce qu’ils disent ».
Nous terminons donc notre article concernant la secte des Ahbach sur cette parole définitive du cheikh, laquelle parole résume bien l’attitude que chaque musulman doit avoir vis-à-vis de ces personnes égarées qui sont comme un poison dans le corps de la Oumma, qu’Allah nous en préserve et protège les musulmans de leur mal.

Articles en relation

Les plus visités

Groupes et sectes

La secte nusayrÓ

Les secrets de la secte nusayrî : Il est nécessaire que le musulman qui ne connaît rien sur la charlatanerie de la Bâtiniyya s’étonne qu’une secte ou un courant...Plus