L’étoile de David I

L’étoile de David I
12668 3445

Nous traiterons durant trois articles de l’histoire et de la signification de l’étoile de David ou étoile à six branches. Ce premier article traitera donc de la définition et des origines de ce symbole ainsi que de sa signification pour le peuple juif et de sa place dans l’Etat sioniste.

Il est indéniable que le choix des sionistes de prendre l’étoile à six branches était un choix très intelligent, et cela illustre parfaitement la confusion voulue entre sionisme et judaïsme.

Définition :

Le plus souvent cette étoile à six branches est appelée étoile de David, c’est là la traduction de l’expression hébraïque « majin Dayvid » dont le sens littéral est « l’armure de David ». L’étoile de David est constituée de deux triangles aux côtés égaux, ils partagent tous deux le même centre, le sommet de l’un des triangles est dans un sens et le sommet de l’autre est dans le sens opposé, ces deux triangles sont donc imbriqués l’un dans l’autre et forment ainsi une étoile à six branches identiques dont les pointes touchent le cercle virtuel dans lequel il est possible de circonscrire cette étoile. Le mot « hex » signifie « magie » ou « amulette », et un hexagramme comporte six angles, six côtés et six sommets, c’est-à-dire : 6, 6, 6.
Il est généralement reconnu que les origines profondes de ce symbole de l’étoile à six branches sont extrêmement anciennes et que les Juifs ne furent pas le premier peuple à l’adopter. Une chose est sûre, ce symbole a été toujours lié aux forces du mal comme nous allons le voir à travers les passages qui suivent :

Les origines historiques de l’étoile à six branches :

Cette étoile est considérée comme l’un des symboles les plus importants et les plus puissants de la sorcellerie et du charlatanisme dans diverses religions et systèmes de croyances, et jusqu’à ce jour ce symbole est utilisé dans le domaine de la magie et des sciences sataniques, et ce, notamment afin d’en appeler aux djinns et autres âmes maléfiques. Ainsi, on retrouve entre autres l’étoile à six branches dans :

-Les religions de l’Egypte ancienne où cette étoile était le symbole en hiéroglyphes du monde des morts ; ainsi, selon les croyances des anciens égyptiens, l’étoile à six branches était plus exactement le symbole de la divinité Horus ; en outre, certains pensent que les Banû Isrâ`îl ont utilisé ce symbole avec le veau d’or au moment où se prolongea l’absence de Mûsâ au Mont Sinaï, et c’est ainsi que pendant que ce dernier recevait les Dix commandements, un groupe des Banû Isrâ`îl adoptèrent la religion païenne qui était très répandue en Egypte à cette époque. Il est probable que l’origine de cette thèse – et notamment le lien entre l’étoile à six branches et le royaume des morts et Horus – vient de la certaine ressemblance qui existe entre le nom d’Horus en hiéroglyphes et l’étoile à six branches.

-La religion hindouiste utilise l’étoile à six branches comme le symbole de l’unification des forces opposées ou contraires comme l’eau et le feu ou le masculin et le féminin, ainsi par exemple le masculin est représenté par un triangle ayant son sommet pointé vers le haut et symbolisant le sexe masculin, et à l’inverse, le féminin est représenté par un triangle ayant son sommet pointé vers le bas, et par conséquent l’alliance des deux symboles produit un hexagramme ou une étoile à six branches. Par ailleurs, dans certaines branches de l’hindouisme ce signe symbolise également l’harmonie universelle entre la divinité créatrice Shiva et la divinité appelée Shakati qui est l’incarnation de la divinité créatrice précédemment citée dans un corps féminin. De même que pour les hindouistes, l’étoile à six branches symbolise l’état d’équilibre entre l’homme et le créateur, état qu’il est possible d’atteindre grâce au « Muchka » que l’on peut traduire par état d’éveil ou de conscience, lequel état permet d’éteindre les feux des causes qui provoquent les douleurs morales comme les passions et désirs charnels, la rancœur ou encore l’ignorance. Il est important de rappeler enfin que ce symbole est utilisé dans l’hindouisme depuis plusieurs millénaires.

-L’étoile à six branches étaient employées dans des adorations de Nemrod, Smiramis, Achtar, Baal, Aphrodite, Vénus ou bien Bacchus ; par ailleurs, cette étoile est aussi un symbole des dieux Moloch et Ramfan ainsi que de la plus grande divinité chez les Chaldéens.

-La religion de Zarathoustra avait fait de l’étoile à six branches l’un des symboles cosmiques les plus importants de ses sciences astronomiques et astrologiques, de même qu’elle en fit le symbole de la planète Saturne ; enfin, il faut rappeler que cet hexagramme est toujours employé dans les rites et cultes pratiqués par les druides, lesquels sont les prêtres des anciennes religions paganistes celtiques.

-Les rites maçonniques ont fait de l’étoile à six branches l’un de leurs symboles les plus importants ; notons que les francs-maçons ont le projet de reconstruire le Temple dit de Salomon, non pas pour y adorer Dieu, mais pour réinstaurer l’ancien temple où se pratiquaient des rites païens ; enfin, il faut savoir que les membres des loges maçonniques possèdent une « carte de membre » sur lesquelles est apposée une étoile à six branches.

Diverses hypothèses concernant la signification de l’étoile à six branches pour les Juifs :

-Le chiffre six est très important dans le judaïsme, il y a notamment la création du monde en six jours, les six jours durant lesquels le travail est autorisé, les six parties de l’apprentissage oral dans le judaïsme et plus récemment on peut même voir dans le choix du nombre prétendu de Juifs morts pendant la Seconde Guerre mondiale, soit six millions, la volonté de rattacher cette souffrance à quelque chose de sacré, d’où l’imposition au monde de la religion dite de la Shoah qui n’est plus à démontrer.

-L’étoile à six branches représente la première et la dernière lettres du nom Dâwud en hébreu, c’est ainsi que la lettre « dal » s’écrit en dans cette langue sous la forme d’un triangle ne possédant que deux côtés.

-Les Juifs considèrent l’observation du soleil, de la lune, des étoiles et des autres astres comme faisant partie intégrante de l’astrologie, et c’est donc dans ce cadre qu’ils considèrent que l’étoile à six branches représente le jour de la naissance de Dâwud (Alaihi Sallam) ou encore la date de l’accession sur son trône.

-Dans le livre principal de la mystique et de la tradition ésotérique juives, c’est-à-dire la Kabbale, on trouve dix pages évoquant le Créateur de toute chose, et la tradition veut que ces dix pages soient représentées sous la forme d’une pyramide ressemblant beaucoup à l’étoile à six branches ou étoile de David (Dâwud).

-Les Juifs, se basant sur des récits peu sûrs, considèrent que l’armure qu’utilisa le prophète Dâwud () durant les batailles qu’il mena était une armure ancienne qu’il entoura de bandes de cuir et il donna à cet enveloppement la forme de l’étoile à six branches.

-Dans le judaïsme, le nom de « Yahvé » est considéré comme le terme le plus ancien désignant le Créateur de toute chose, et la première et la dernière lettre de ce mot peuvent prendre la forme de l’étoile à six branches.

-Cette étoile est aussi pour les Juifs le symbole de leur libération de l’esclavage après les quatre cent années qu’ils passèrent en Egypte ; en effet, l’étoile à six branches représente pour eux une pyramide à l’endroit, qui incarne le pouvoir absolu du Pharaon, et une pyramide renversée signifiant le fait que les Juifs se sont libérés du joug du pouvoir pharaonique.

L’étoile à six branches dans l’Etat du troisième Temple :

David Ben Gourion, qui fut le premier des Premiers ministres de l’Etat sioniste, préférait désigner cet Etat par le nom d’ « Etat du troisième Temple », et c’est ainsi que les premiers dirigeants de cet Etat se choisirent divers symboles et devises – chose que font généralement les Etats afin de se donner une identité propre et d’indiquer leur but – dont l’étoile de David qui fut apposée sur le drapeau d’Israël.
Pour les sionistes modernes cette étoile fort symbolique a plusieurs sens, mais le principal étant que l’Etat moderne qu’ils ont créé sur le dos des Palestiniens est un Etat basé sur le modèle de l’Etat de Dâwud, c’est-à-dire un Etat rassemblant à la fois le pouvoir religieux et le pouvoir séculier, de même que les sionistes pensent que celui-ci fut le premier des Etats. Et à ce propos, les Juifs croient en la légende de « David et Goliath » selon laquelle Israël est identifié à David qui est un petit et frêle personnage faisant face à Goliath le géant qui ferait partie du peuple des géants Philistins qui habitaient la Palestine à l’époque où les Juifs voulurent pénétrer ce territoire. Il est significatif qu’aujourd’hui à l’entrée du gouvernement israélien, la Knesset, il y a un panneau sur lequel est inscrite cette formule : « Rappelle-toi ce que t’ont fait les géants », cala rappelle aux Juifs qu’il faut être sans pitié avec les descendants des géants Philistins c’est-à-dire les Palestiniens qui doivent donc être éradiqués impitoyablement.
Par ailleurs, l’étoile à six branches symbolise aussi ce qu’on appelle « la Tente de la réunion », cela renvoie à la tente dans laquelle Mûsâ (Alaihi Sallam) pratiquait ses adorations dans le Sinaï lors de la tentative de pénétration en Palestine. Et lorsque cette dernière fut conquise par Dâwud (Alaihi Sallam) après la période d’errance dans le désert, cette tente fut déplacée pour être apportée à al-Quds où ensuite un lieu en dur fut construit à sa place destiné à l’adoration de Dieu, c’est ce que les Juifs appellent le Temple.
Il est à noter que le drapeau actuel d’Israël fut finalement accepté malgré une forte opposition de certains chefs religieux et leaders juifs qui auraient préféré la menora, qui est le chandelier à sept ou neuf branches employé dans le culte judaïque, comme symbole de l’Etat juif.
Quant au lien entre l’étoile et le roi David, il semblerait qu’il ne soit pas du tout établi historiquement, toutefois les Juifs pensent que ce lien apparut au XIXe siècle c’est-à-dire au moment où les Juifs européens réfléchissaient au sionisme et à la création d’un foyer juif mondial ; par conséquent, ce lien entre l’étoile et Dâwud a été inventée à des fins de propagande politique, mais en fin de compte, c’est bien la menora qui devint le symbole principal de l’Etat d’Israël alors que l’étoile à six branches fut employée essentiellement sur le drapeau national. Notons enfin que les Israéliens utilisent une étoile de David rouge pour leur organisation « humanitaire » en référence à la croix et au croissant rouge, sachant qu’à l’inverse de ses modèles chrétiens et musulmans, cette organisation « humanitaire » juive n’a vocation qu’à aider les personnes de confession juive, ce qui est un racisme absolu.

(A suivre )
 

Articles en relation