Promenade dans les bois

Promenade dans les bois
  • Date de publication:08/11/2015
  • Catégories:Dogme
  • Fréquence:
6879 1422

La foi du musulman se nourrit de différentes choses et notamment de l’observation de la création, c’est ainsi qu’à de nombreuses reprises dans le Coran les musulmans sont encouragés à observer attentivement la diversité extraordinaire de cette création afin qu’ils prennent pleinement la mesure de la puissance d’Allah, exalté soit-Il.
Durant mes vacances estivales dans une région au climat tempéré, j’en ai profité pour faire une randonnée le long d’une rivière traversant un bois luxuriant et paisible. L’harmonie entre la faune et la flore régnant dans ce type de lieux ne peut qu’interpeller ; en effet, qui pourrait croire que cet agencement parfait de végétations diverses abritant elles-mêmes des insectes et petits animaux ayant tous un rôle précis dans cet ensemble merveilleux pourrait être le fruit du hasard ? Cela est impossible, il y a à l’origine de ce spectacle époustouflant un Créateur qui est capable de créer ce qu’Il veut. Ne pas voir que cette harmonie qui agence la nature n’est pas la conséquence du hasard ou du chaos est une absurdité et un manque de lucidité.
Il m’est arrivé, alors que je cheminais le long de cette petite rivière, de m’arrêter à différentes reprises pour observer de près cette vie en mouvement tout autour de moi, et la chose extraordinaire est que chaque centimètre carré de ce bois recelait des signes de la création divine, ici une fourmilière avec ses ouvrières transportant les débris séchés d’un insecte mort, lesquelles, marchant en file indienne tels des soldats se faufilaient à travers un parterre de fleurs au couleurs variées et aux senteurs douces, lesquelles fleurs accueillaient de virevoltants papillons non moins colorés, là une marre au bord de laquelle s’ébattait un petit crapaud à peine visible, sa peau se confondant parfaitement avec la terre sur laquelle il se trouvait.
C’est ainsi que cette promenade dans ces bois calmes et apaisants me fit aller d’émerveillements en émerveillements, et à la nuit tombée je m’arrêtai pour prier au milieu de cette nature préservée, puis mes yeux se tournèrent vers ce ciel pur et dégagé où commença à se faire voir les grandes constellations et la voie lactée. Quelle beauté et quelle harmonie entre l’infiniment petit et l’infiniment grand ! Comment ne pas croire en Allah, exalté soit-Il, quand on observe cette nature si complexe, si diversifiée et si complémentaire ?
Ce bois dans lequel je me suis promené n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, la création divine est absolument partout, je ne peux donc qu’inciter les musulmans à prendre le temps d’observer la création divine autour d’eux afin d’augmenter une foi souvent mal menée par le mode de vie moderne dans des villes bétonnées, de même que j’encourage les non-musulmans à faire de même afin qu’ils se posent la bonne question et qu’ils trouvent la bonne réponse, ce monde si bien ordonné est-il le fruit d’un hasard chaotique ou bien est-il le fait du Seigneur des mondes, Allah, exalté soit-Il ?
 

Articles en relation