Maryam (Marie), la mère de Jésus

Maryam (Marie), la mère de Jésus
4110 1258

L’article suivant est consacré à Maryam (Marie), la mère de ‘Isâ (Jésus), puisse Allah lui accorder la Paix, choisie par Allah parmi toutes les femmes de la création pour être l’actrice principale d’un miracle divin. Du Noble Coran et de la Sunna du Prophète Muhammad  () sont issus de nombreux textes narrant son histoire, l’honorant et la glorifiant. Il est une obligation pour nous, musulmans, de défendre son honneur et de clarifier le statut qu’elle revêt en Islam car les médias n’ont de cesse de la dénigrer, de l’insulter et de bafouer son honneur.
En tant que musulmans, nous respectons et tenons Maryam, la fille de ‘Imrân, puisse Allah leur accorder la paix, en haute estime. Elle fut une femme pieuse, chaste qu’aucun homme n’approcha, elle fut la meilleure des femmes du monde. Le respect que nous lui vouons est dû à beaucoup de raisons.
Ci-dessous certains des textes évoqués dans l’introduction :
• ‘’ De même, Marie, la fille d'Imran qui avait préservé sa virginité ; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres : elle fut parmi les dévoués.’’ (Coran 66/12). Allah, exalté soit-Il, mentionne Maryam et raconte son histoire en détails dans le Noble Coran.
• Allah choisie Maryam parmi toutes les femmes de la création : ‘’ (Rappelle-toi) quand les Anges dirent : "Ô Marie, certes Allah t'a élue au-dessus des femmes des mondes. ‘’ (Coran S3/V42).
• Maryam, puisse Allah lui accorder la Paix, fut élevée dans une famille religieuse et pieuse. Sa mère, puisse Allah lui accorder la Paix, fit le vœu suivant : l’enfant qu’elle portait dédierai sa vie au service de Dieu et de sa religion : ‘’ (Rappelle-toi) quand la femme d'Imrân dit : "Seigneur, je T'ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C'est Toi certes l'Audient et l'Omniscient". Puis, lorsqu'elle en eut accouché, elle dit : "Seigneur, voilà que j'ai accouché d'une fille"; or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché! Le garçon n'est pas comme la fille. "Je l'ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni" ‘’ (Coran 3/35-36).
• Allah, exalté soit-Il, accepta l’invocation de la mère de Maryam et désigna un prophète, Zakarya, puisse Allah lui accorder la Paix, pour prendre soin d’elle et ainsi lui permettre d’élever sa descendance dans le chemin d’Allah. Allah dit : ‘’ Son Seigneur l'agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zakarya. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d'elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d'elle de la nourriture. Il dit : "Ô Marie, d'où te vient cette nourriture ? " - Elle dit : "Cela me vient d'Allah". Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter. ’’ (Coran 3/37).
• Maryam, puisse Allah lui accorder la Paix, atteignit un niveau de piété et d’honorabilité qu’aucune autre femme n’atteignit ; Le Prophète () le mentionna et l’expliqua dans de nombreux hadiths :
- ‘’ Beaucoup d’hommes ont atteint la perfection, parmi les femmes seules Maryam bint Imran et Assia, la femme de Pharaon l’ont atteinte. ’’ (Boukhari et Mouslim).
- ‘’ Maryam, la fille de ’Imrân, fut la meilleure des femmes de son époque et Khadîja de la sienne. ’’ (Boukhari et Mouslim).
- D'après Ibn ‘Abbâs (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a tracé quatre traits sur le sol puis il a dit : ’’ Savez-vous ce que c'est ? ‘’ Ils ont dit : Allah et son Messager sont plus savants. Alors le Prophète  () a dit : ‘’ Les meilleures femmes du paradis sont : Khadîdja Bint Khuwaylid, Fatima Bint Muhammad, Maryam Bint Imrân et Asia Bint Muzahim la femme de Pharaon ‘’.
- ‘’ Les meilleures femmes de ce bas-monde sont : Maryam Bint Imrân, Khadîdja Bint Khuwaylid, Fatima Bint Muhammad et Asia Bint Muzahim la femme de Pharaon ‘’.
• L’entière communauté des musulmans s’accorde sur le fait que Maryam atteint un niveau de piété et d’honorabilité extraordinaire. Elle est prise comme exemple de chasteté et de pureté.
• Allah, afin de l’honorer et de démontrer son statut unique, a nommé une sourate du Noble Coran ‘’ Maryam ‘’, cette honneur ne fut donné à aucune autre femme. Dans cette sourate est narrée l’histoire de la conception et de la naissance de son fils, le prophète ‘Isâ.
• Elle est l’unique femme nommée clairement dans le Noble Coran, quant aux autres honorables femmes, elles ne sont mentionnées directement par leur nom. Son nom est citée 34 fois dans 32 versets différents, 11 fois sans que mention de son fils, puisse Allah lui accorder la paix, ne soit faite.
• Elle est aussi donné en exemple avec Asia pour les femmes et les hommes : ‘’ et Allah a cité en parabole pour ceux qui croient, la femme de Pharaon, quand elle dit "Seigneur, construis-moi auprès de Toi une maison dans le Paradis, et sauve-moi de Pharaon et de son œuvre ; et sauve-moi des gens injustes". De même, Marie, la fille d'Imran qui avait préservé sa virginité ; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres : elle fut parmi les dévoués. ‘’ (Coran 66/11-12).
• Maryam est connue pour sa chasteté et pour le fait d’avoir engendrée ‘Isa, puisse Allah lui accorder la Paix, sans avoir connu d’homme, c’est-à-dire qu’elle était vierge. Elle chercha refuge auprès d’Allah lorsque l’Ange Jibril vient à elle sous la forme d’un homme de noble apparence. Allah dit : ‘’ Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait. Elle dit : "Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m'approche point]. Il dit : "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur". Elle dit : "Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ? " ‘’ (Coran 19/17-20).
• Allah l’honora en l’a déclarant innocente, en protégeant son honneur et sa dignité des accusations de mensonge et de corruption que lui portaient une partie de son peuple. Il le fit par le biais d’un miracle, en effet son nouveau-né pris la parole pour l’innocenter : ‘’ Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : "Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse ! Sœur de Hârûn, ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée". Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : "Comment parlerions-nous à un bébé au berceau? " Mais [le bébé] dit : "Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné le Livre et m'a désigné Prophète. Où que je sois, Il m'a rendu béni ; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakât ; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant". Tel est ‘Isâ (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent. Il ne convient pas à Allah de S'attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d'une chose, Il dit seulement : "Soi ! " et elle est. ‘’ (Coran 19/27-35).
• Allah l’a choisie pour être une croyante pieuse et la mère de l’un de Ses plus grands prophètes ; ‘Isa fait en effet partie des cinq plus grands prophètes (Nûh, Ibrâhîm, Mûsâ, ‘Isâ et Muhammad) de l’histoire de l’humanité.
• La conception de ‘Isâ est un miracle, Maryam est connue pour n’avoir jamais été approchée par un homme, l’Ange Djibrîl insuffla en effet dans son ventre.
• Elle est honorée par le fait qu’Allah mentionne son nom dans le Coran, 34 fois au total ; 23 avec le nom de son fils, et 11 seule.
• Allah l’honora en accomplissant pour elle un grand nombre de miracle avant et après sa grossesse, par exemple Il lui accorda de la nourriture lorsque personne n’était présent pour prendre soin d’elle. Allah dit : ‘’ Son Seigneur l'agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zakarya. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d'elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d'elle de la nourriture. Il dit : "Ô Marie, d'où te vient cette nourriture? " - Elle dit : "Cela me vient d'Allah". Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter. ‘’ (Coran 3/37). Un autre de Ses bienfaits est le don d’un ruisseau et d’un palmier afin qu’elle puisse se nourrir et boire alors qu’elle s’était retranchée dans un lieu désertique pour donner naissance à son fils loin du regard des autres. Allah dit : ‘’ Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle, [lui disant :] "Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis [lui :] "Assurément, j'ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain". ’’ (Coran 19/24-26).
• Elle fut une femme pieuse et dévouée à sa religion. Malgré les douloureuses épreuves qu’elle traversa, particulièrement l’épisode de sa vie où elle tomba enceinte et donna naissance à ‘Isâ, elle resta ferme sur le chemin de l’adoration qu’elle avait emprunté.
• Son nom est très répandu parmi les chrétiens et les musulmans. Vu le respect qu’ont pour elle les musulmans et le fait qu’elle est un exemple de piété pour eux, ceux-ci aiment à nommer leur filles de ce prénom, il en est de même pour les chrétiens.
En conclusion, rappelons simplement que son rang et son statut nous obligent, nous musulmans, à la respecter et que nous avons comme devoir de lui rendre justice en la défendant de toutes calomnies ou dénigrement. Puisse Allah la récompenser dans l’au-delà à sa juste valeur !

Articles en relation