Ne perd jamais espoir en la miséricorde d’Allah

Ne perd jamais espoir en la miséricorde d’Allah
4794 1350

Une sœur m’a récemment dit : « Ma foi est vraiment au plus bas. Il y a eu une époque dans ma vie où j’ai goûté à la douceur de la foi et de la relation avec Allah, exalté soit-Il, mais à présent je ne ressens plus rien. Et je vois l’effet que cela a sur moi. Je fais des choses que je ne suis pas censée faire. Je me sens mal, et je dis que je ne le ferai plus, mais je recommence.»
Voyons voir : il nous arrive à tous de faire des erreurs, Subhan’Allah. Allah, exalté soit-Il, Lui-même avait ordonné à Adam (’) de ne pas s’approcher de l’arbre (sens du verset) :
« Ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse ; et mangez en vous deux, à votre guise ; et n’approchez pas l’arbre que voici; sinon, vous seriez du nombre des injustes.» (Coran 7/19)
Et pourtant Adam (’) a succombé à la tentation. L’ordre donné à Adam (’) ne provenait ni d’un parent, ni d’un employeur, ni d’une épouse ; c’est Allah, exalté soit-Il, qui avait donné cet ordre directement à Adam (‘). Et pourtant Adam (’) a tout de même fait cette grosse erreur. Qu’en est-il alors de vous et de moi ?
Voyez-vous, nous commettons des péchés et nous faisons tous beaucoup d’erreurs ; il nous arrive de ressentir une immense diminution de notre foi, une énorme distance par rapport à ce qu’était auparavant notre relation avec Allah, exalté soit-Il, et nous nous retrouvons en train de nous éloigner de la merveilleuse relation que nous avions autrefois avec Allah, exalté soit-Il. Nous entrons dans un gouffre  dont il semble impossible de sortir. Cependant, ne perdons pas espoir ; nous avons de quoi espérer!
Allah, exalté soit-Il, dans un hadith Qudusî, nous dit (sens du hadith) :
«O fils d’Adam ! Tant que tu m’invoqueras et que tu auras l’espoir en moi, Je te pardonnerai quels que soient tes péchés et Je ne m’en soucie point. O fils d’Adam ! Si tes péchés atteignaient le ciel et qu’ensuite tu me demandes pardon, Je te pardonnerai. O fils d’Adam ! Si tu venais le jour du jugement avec des péchés remplissant la terre et que tu me rencontres en ne m’associant rien, Je te pardonnerai»
Allahu Akbar ! Allah est le plus Grand !
Nous avons un Seigneur qui aime que nous nous tournions vers Lui quand nous n’arrêtons pas de commettre des erreurs ! Ces dernières sont des occasions pour que nous puissions revenir en arrière, reconstruire et raviver notre relation avec Allah, exalté soit-Il.
Et voici une idée : arrêtons de nous attarder sur le fait que nous sentons que nous sommes à des années-lumière d’Allah, exalté soit-Il. Arrêtons de nous lamenter sur les péchés que nous accumulons et sur le temps que nous sommes toujours en train de perdre et les erreurs que nous faisons encore et encore.  A la place, secouons-nous simplement et tournons-nous immédiatement vers Allah, exalté soit-Il ! Répétons :
Allahumma Anta Rabbî La Ilaha Illa Ant, Khalaqtanî Wa-ana ‘Abduk, Wa-ana ‘Alâ ‘Ahdika Wa Wa’dika mas-tata’at, ‘A’ûthu Bika Min Charri Mâ Sana’t, Abû’u Laka Bini’matika ‘Alay, Wa-‘Abû’u Bidhanbî, Faghfir lî Fa-innahu La Yaghfirudh-dhunûba Illa Ant.
« Ô Allâh, Tu es mon Seigneur, Tu n’as point d’associé, Tu m’as créé, je suis Ton Serviteur, je suis fidèle à Tes engagements et à Tes promesses autant que je le puis, je me réfugie auprès de Toi contre le mal que j’ai fait, je reconnais les faveurs dont Tu m’as comblé et je reconnais mon péché ; pardonne-moi car Seul Toi pardonne les péchés.»
Savez-vous quelle est la récompense promise à celui qui dit cette invocation ? Le Prophète () nous a dit :
« Celui qui dit cela pendant sa journée en y croyant sincèrement, s’il meurt avant le soir, il entrera au paradis. Et celui qui dit cela le soir en y croyant sincèrement, s’il meurt avant le lever du jour, il entrera au paradis. »  (Rapporté par Boukhari dans son livre authentique)
Allah est le plus Grand. Allons plus loin !
Une fois que nous nous sommes rendus compte de notre erreur, que nous la regrettons, et que nous avons demandé pardon à Allah, exalté soit-Il, accomplissons un surplus de bonnes actions pour éliminer, Inch’Allah, les mauvaises. Ci-après, vous trouverez juste quelques actions faciles à accomplir, et qui rempliront Inch’Allah, notre balance d’une quantité énorme de Hasanât (récompenses des bonnes actions) :
Demander à Allah, exalté soit-Il, de pardonner à vos frères et sœurs : «Quiconque demande le Pardon d’Allah, Exalté soit-Il, pour les croyants, hommes et femmes, Allah, exalté soit-Il, inscrira pour lui une bonne action pour chaque croyant, homme et femme. » (al-Tabarânî ; al-Albânî, Hasan)
Les invocations : le Messager d’Allah () a dit :
« Quiconque dit ‘Subhan’Allah-wa-Bihamdih’ (Exaltations et Gloire à Allah) 100 fois, matin et soir, ses péchés seront effacés même s’ils sont aussi nombreux que l’écume de la mer. » (Boukhari, Mouslim)
Les évocations : si une personne dit ‘Subhan’Allah’ (exalté soit Allah) cent fois, mille bonnes actions sont inscrites pour lui et mille mauvaises actions sont effacées. (Mouslim)
Evoquez Allah, exalté soit-Il, quand vous faites des courses :
« Quiconque entre dans un marché et dit : ‘Lâ Ilaaha Illallah Wahdahu lâ Charîka lah, Lahul-mulku Wa Lahul-hamd Yuhyî wa yumît Wa Huwa Hayyun Lâ Yamût, Bi Yadihil-Khayr, Wa Huwa ‘alâ kulli Chay’in Qadîr’ (Nulle divinité en dehors d’Allah, l'Unique, sans associé, à Lui la royauté et à Lui la louange, Il fait vivre et fait mourir, Il est Vivant et ne meurt point, le bien est entre Ses mains et il est Omnipotent.) Allah, exalté soit-Il, inscrira pour lui un million de bonne actions et en effacera un million de mauvaises et l’élèvera en rang d’un million de degrés.» (al-Tirmidhî ; al-Albânî, Hasan).
Faites l’invocation suivante après le repas : ‘Alhamdullilahi alladhi At’amani hadha, Wa Razaqnihi, Min Ghayri Hawlin Minnî Wa lâ Quwwa.’ (Louange à Allah qui m'a donné cette nourriture et me l'a pourvue sans aucune puissance ni force de ma part.)’ (al-Tirmidhî et Ibn Mâdja).
Enfin, ayons toujours les meilleures pensées envers Allah, exalté soit-Il !
Allah, exalté soit-Il, nous dit dans un hadith Qudusî (sens du hadith) :
«Certainement Je suis comme Mon serviteur M'a présumé être, Je suis avec lui à chaque fois qu'il Me mentionne, s'il Me mentionne en lui-même, Je le mentionnerai en Moi-même, s'il Me mentionne en public, Je le mentionnerai devant un public meilleur encore, s'il s'approche de Moi d'un empan, Je Me rapproche de lui d'une coudée, et s'il s'approche de Moi d'une coudée, Je Me rapproche de lui d'une brasse, et s'il vient à Moi à petits pas, Je M'avancerai à toute vitesse. » (Boukhari)
Ayons la certitude qu’Allah, exalté soit-Il, nous pardonnera si nous sommes sincères, et sachons que quand nous faisons des pas vers Allah, exalté soit-Il, Il viendra vers nous et nous rapprochera de Lui.

Articles en relation