Evoquez-moi, Je vous évoquerai

Evoquez-moi, Je vous évoquerai
4857 1645

Evoquez-moi, Je vous évoquerai


(Sens du verset) :
« […] ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah ». Certes, c’est par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs. » (Coran 13/28)
Dans le dernier article de cette section, nous récapitulons tout ce que nous devons faire pour atteindre la tranquillité du cœur avec l’évocation d’Allah, exalté soit-Il.
Quand nous essayons de comprendre pourquoi nous sommes souvent ennuyés, pourquoi nous nous sentons perturbés dans notre for intérieur, ou pourquoi nous nous sentons triste- nous avons besoin d’aller voir du côté de notre cœur. Le Prophète () a dit :
«Ne parlez pas trop sans évoquer Allah, car l’excès de paroles sans évoquer Allah durcit le cœur, et l’homme le plus éloigné d’Allah est celui qui a le cœur dur. » (al-Tirmidhî).
Gloire à Allah (Subhana Allah), exalté soit Allah, nos cœurs s’endurcissent quand nous n’évoquons pas Allah, exalté soit-Il. L’évocation d’Allah, exalté soit-Il, est la nourriture du cœur, et quand nous ne L’évoquons pas, il n’est pas étonnant que nous nous sentions déprimés sans raison apparente. Ibn al-Qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : “Il existe dans le cœur une dureté qui ne peut être adoucie que par l’évocation d’Allah, exalté soit-Il. Le fidèle doit donc traiter la dureté de son cœur avec l’évocation d’Allah, exalté soit-Il. »
Pour ceux d’entre nous qui sentent que l’Islam, lui-même, est devenu lourd, regardez la réponse que le Prophète () a donnée à un homme qui avait dit : « Ô messager d’Allah, les lois de l’Islam semblent être trop nombreuses pour que je m’en rappelle, dis-moi donc quelque chose à laquelle je devrais m’attacher. » Le Prophète () a répondu : « Fais que ta langue ne cesse d’être humectée par l’évocation d’Allah. » (al-Tirmidhî)
Quel est l’effet de l’évocation ? Elle sert à polir les cœurs (pour les débarrasser) de leur rouille, et fait qu’Allah, exalté soit-Il, nous évoque. Le Prophète () nous rapporte les propos d’Allah, exalté soit-Il, nous dit dans cet extraordinaire hadith qudsî (sens du hadith) :
« Allah, exalté soit-Il, dit : "Je suis tel que Mon serviteur M’estime, et Je suis avec lui lorsqu’il M’évoque. Si donc il M’évoque en son for intérieur, Je l’évoque en Moi-même ; et s’il M’évoque dans une assemblée, Je l’évoque dans une assemblée bien meilleure encore […] » (Boukhari, Mouslim)


Que signifie donc l’évocation ?


Evoquer Allah, exalté soit-Il, comprend des dhikr (évocations) spécifiques (tel que le fait de dire Subhan’Allah, La Ilâha Illâ Allah, etc.), mais il s’agit également de ce que vous faites en relation avec Allah, exalté soit-Il. Tout ce que vous faites en ayant Allah, exalté soit-Il, à l’esprit, que ce soit le fait de penser à Lui en bien, de donner de l’aumône avec l’intention spécifique de Lui plaire, de faire des invocations, etc. fait partie du dhikr.

Les moyens d’évoquer Allah :
Entrons un peu plus dans les détails. Quelles sont les choses que nous pouvons accomplir et qui font partie du Dhikr ?
L’intention :
Comme nous l’avons dit dans l’article intitulé ‘obtenir l’amour d’Allah, exalté soit-Il’, nous avons besoin de nous immerger dans les bonnes œuvres. Ceci étant, quand nous faisons du bien, nous devons toujours essayer d’être conscient du fait que nous le faisons pour Allah, exalté soit-Il. Adressez-vous à Allah, exalté soit-Il, lorsque vous accomplissez une bonne action, demandez-Lui de l’accepter de votre part et de vous permettre d’en faire plus. Émettez l’intention, de faire cela pour plaire à Allah, exalté soit-Il, pour suivre la Sunna (tradition du Prophète (), aider les musulmans et les gens ; plus vous évoquerez Allah, exalté soit-Il, plus Il vous évoquera. Et vous le sentirez inévitablement dans votre vie.
Rappelez-vous que, quand nous faisons du bien, nous devons le faire avec le cœur. Nous faisons probablement des choses de toute façon, tel que le fait de donner de l’aumône ici et là, de faire des invocations etc. mais nous les faisons sans y mettre le cœur, sans avoir le sentiment ni ressentir que nous faisons cela pour Allah, exalté soit-Il.
Nous devons faire ces choses en sachant qu’elles comportent un remède aux maladies de notre cœur, et que, quand nous sommes déprimés, nous nous avons recours à ces choses, que ce soit le fait d’aider les autres ou d’implorer Allah, exalté soit-Il, pendant notre sujûd (prosternation).

Se tourner vers Lui :
« Quiconque vient vers Moi en marchant, Je viens vers lui en courant. » (Boukhari)
Il est impossible que vous retourniez vers Allah, exalté soit-Il, et qu’Il vous rejette. Regardez tous ces hadiths au sujet de ceux qui retournent vers Lui en se repentant :
« Certes, Allah Se réjouit du repentir de Son serviteur quand il revient à Lui plus que ne se réjouit l’un de vous dont la monture, alors qu'il la chevauchait sur une terre désertique, s’échappe tout à coup en emportant sa nourriture et sa boisson. Il désespère de la revoir et s’allonge à l’ombre d’un arbre, ayant perdu tout espoir de la retrouver. Et alors qu’il se trouve dans cette situation, voilà que sa monture apparaît debout devant lui. Il la saisit par la bride et dit en s'embrouillant du fait de sa joie intense : Ô Seigneur, Tu es mon serviteur et je suis Ton seigneur. » (Mouslim)
Le Prophète () rapporte les paroles d’Allah, Exalté soit-Il, dit dans un beau hadith qudsî (sens du hadith) :
« Ô fils d’Adam ! Tant que tu m’invoqueras et que tu auras l’espoir en moi, Je te pardonnerai quels que soient tes péchés et Je ne m’en soucie point. Ô fils d’Adam ! Si tes péchés atteignaient le ciel et qu’ensuite tu me demandes pardon, Je te pardonnerai. Ô fils d’Adam ! Si tu venais le jour du jugement avec des péchés remplissant la terre et que tu me rencontres en ne m’associant rien, Je te pardonnerai. » (al-Tirmidhî)
Enfin, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du hadith) : « Rappelez-vous d’Allah, exalté soit-Il, en temps d’aisance, Il se rappellera de vous en temps de difficultés. » (al-Tirmidhî)
Remercier Allah, exalté soit-Il (sens du verset) :
« Et lorsque votre Seigneur proclama : « Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous […] » (Coran 14/7)
Remercier, c’est reconnaître et apprécier. Plus vous remerciez, plus vous verrez comment Allah, exalté soit-Il, vous a béni, et plus vous percevrez Sa présence dans votre vie et ceci, en soi, devrait provoquer un certain apaisement du cœur. En remerciant Allah, exalté soit-Il, nous reconnaissons qu’Il est Al-Wahhâb (TSNA) (Celui qui donne), Al-Razzâq (TSNA) (Celui qui pourvoit), Al-Wadûd (TSNA) (Le Plus Affectueux), et vous serez Inch’Allah, capable de reconnaître comment Il manifeste Ses Attributs et Ses Noms dans votre vie.
Chaque soir, prenez le temps de remercier Allah, exalté soit-Il, pour les grâces de votre journée, non seulement vous serez dépassés car vous ne serez pas capable de les énumérer, mais vous reconnaîtrez vraiment la présence d’Allah, exalté soit-Il, dans votre vie.
Le Wird quotidien (sens du verset) :
« […] Invoque beaucoup Ton Seigneur ; et, glorifie-Le, en fin et en début de journée. » (Coran 3/41)
Nous savons que le Prophète () évoquait toujours Allah, exalté soit-Il. C’est la raison pour laquelle nous avons des du’â’ (invocations) et des adhkâr (évocations) pour pratiquement tout ce que nous faisons : de l’entrée aux lieux d’aisance aux paroles que l’on dit lorsque quelqu’un nous fait des compliments. Le Prophète () avait également certaines évocations qu’il disait chaque matin et chaque soir. Chacun de ces mots et phrases sont précieux, non seulement ils polissent votre cœur et le purifient de ses troubles, mais le Prophète () les répétait pour se protéger, et ceci en soi, devrait nous donner la paix de l’esprit et du cœur. La Yaqîn (la certitude) est tellement importante- si le Prophète () nous a informés que le fait de dire certains mots aura un effet- nous ne devons pas en douter.
Nous devrions prendre le temps de comprendre ces paroles pour qu’elles puissent vraiment pénétrer nos cœurs.
Puisse Allah, exalté soit-Il, faire que nous soyons parmi ceux (sens du verset) :
« qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Préserve-nous du châtiment du Feu. » (Coran 3/191)

Articles en relation