Rien n'est jamais fait en vain

 Rien n
4158 1377


(sens du verset) « Cela sera pour vous une récompense, et votre effort sera reconnu. » (Coran 76/22)


L'échec peut peser sur une personne : ce sentiment d'essayer et essayer, encore et encore, et pourtant de ne jamais arriver là où vous voulez arriver. Ou parfois la tâche semble tout simplement trop énorme à réaliser ; est-ce même utile (d’essayer) ?
Nous avons parlé un peu de cela lors de la discussion au sujet du fait de penser du bien d’Allah, exalté soit-Il, et du « Tawakkul » (avoir confiance en Allah, exalté soit-Il). Mais cet aspect consiste à savoir que rien n’est jamais fait en vain.


Dans le verset ci-dessus, Allah, exalté soit-Il, nous dit que notre ‘sa'y’ (effort) est apprécié, et il est reconnu. C'est pour cet effort que nous sommes récompensés. Que nous ayons réussi ou non, c’est l’effort que nous y mettons, en fin de compte, qu'Allah, exalté soit-Il, prend en compte. L'un des Noms d'Allah, exalté soit-Il, est Al-Chakûr : Il est Celui qui apprécie ce que vous faites, aussi peu soit-il, et Il le récompense généreusement. Imaginez : Allah, exalté soit-Il, est tellement Reconnaissant qu’Il nous récompense même pour notre intention ! Par conséquent, nous savons que ceux qui ont l'intention de bien faire, mais ne peuvent pas le faire, sont quand même récompensés. Ce sentiment d'échec est en fait une tromperie de Satan pour nous dissuader d'essayer. Il encourage la négligence : « Ne cherchez pas à améliorer votre relation avec vos parents, ils ne changeront jamais » et il nous fait douter : « Pensez-vous vraiment que vos petits efforts vont avoir un effet ? » Mais Allah, exalté soit-Il, vous récompense lorsque vous essayez parce que votre essai témoigne du fait que, même si vous savez que vous jouez un rôle mineur, vous le faites par amour pour Lui.
Regardez ce verset de la sourate al-Baqara (sens du verset) :
« Ou comme celui qui passait par un village désert et dévasté : « Comment Allah va-t-Il redonner la vie à celui-ci après sa mort ? » dit-il. Allah donc le fit mourir et le garda ainsi pendant cent ans. Puis Il le ressuscita en disant : « Combien de temps as-tu demeuré ainsi ? » «Je suis resté un jour, dit l’autre, ou une partie d’une journée. » « Non ! dit Allah, tu es resté cent ans. Regarde donc ta nourriture et ta boisson: rien ne s’est gâté ; mais regarde ton âne... Et pour faire de toi un signe pour les gens, et regarde ces ossements, comment Nous les assemblons et les revêtons de chair ». Et devant l’évidence, il dit : « Je sais qu’Allah est Omnipotent ». (Coran 2/259)
Ce verset décrit le prophète ‘Uzayr (’), quand Allah, exalté soit-Il, l'avait envoyé pour faire revivre Jérusalem qui était désertée. Jérusalem avait été détruite par un roi injuste, et quand ‘Uzayr (’), est arrivé, elle était si vide et déserte qu'il s’est demandé comment Allah, exalté soit-Il, allait pouvoir redonner la vie à ce lieu mort. Ceci semblait impossible. Pourtant, il a travaillé toute la journée, faisant ce qu'il pouvait avec les petits outils qu'il avait, et se mis au repos. A titre d'exemple pour lui et pour nous, Allah, exalté soit-Il, l’a fait mourir et l'a ramené à la vie 100 ans plus tard. Non seulement était-ce un miracle que sa nourriture et sa boisson ne fussent pas gâtées, mais Jérusalem avait été repeuplée avec de nouvelles personnes et une nouvelle vie avait vu le jour. Le prophète ‘Uzayr (’), n'aurait jamais pu imaginer que ses petits efforts aboutiraient, par la volonté d'Allah, exalté soit-Il, à ramener la ville à la vie. Mais Allah, exalté soit-Il, le lui a montré, pour nous donner un exemple - de sorte que nous ne disions jamais « c'est une perte de temps. »
Subhan' Allah. Parfois, nous nous comportons avec Allah, exalté soit-Il, comme s’Il était un être humain qui ne connaît pas l'inquiétude que nous ressentons, le stress, l'effort. Lorsque nous ne parvenons pas à voir les résultats de nos efforts, nous pensons que nous avons échoué et que c'était une perte de temps. Mais Allah, exalté soit-Il, nous dit:
« Ton Seigneur n’oublie rien. » (Coran 19/64)

Si vous essayez d’améliorer votre relation avec les membres de votre famille, mais en vain, rappelez-vous qu’Allah, exalté soit-Il, connaît votre peine. Il ne l'oubliera pas, et Il vous donnera une compensation pour celle-ci. Si vous voulez travailler pour rendre votre communauté meilleure, mais que quelque chose arrive et que tout ce que vous avez investi disparaît soudainement, Allah, exalté soit-Il, le sait. Le fait est que nous ne vivons pas que pour la ‘dunya’ (ce bas monde), même si nous y sommes. Quand nous échouons, nous nous relevons parce que nous visons ‘la Akhira’ (l’au-delà) - notre ultime espoir est en Lui, exalté soit-Il.

Toutefois, cela ne signifie pas que nous devons effectuer la même chose maintes et maintes fois en sachant que cela ne fonctionne pas. Ce que ceci signifie, c’est de ne pas être vaincu de l’intérieur. Nous sommes musulmans, quand une chose dans notre vie échoue, ceci ne nous décourage pas longtemps, parce que nous savons que même un pas accompli pour l'amour d'Allah, exalté soit-Il, est récompensé. Gardons la même cadence Incha’ Allah.
Ne pensez pas que vos efforts aient été gaspillés. Ils ne l'ont pas été. Ils sont enregistrés auprès de Al-Chakûr, et si vous ne voyez pas les fruits de votre travail dans cette vie, Allah, exalté soit-Il, garde pour vous quelque chose d’extraordinaire dans la prochaine vie.

 

Articles en relation