L’intégrité de l’individu en Islam

 L’intégrité de l’individu en Islam
  • Date de publication:15/02/2018
  • Catégories:Ethique
  • Fréquence:
2881 684

La pureté et l’intégralité, sont deux concepts qui existent, parmi d’autres, en Islam, et qui définissent notre interprétation de l’intégrité, sa signification et la manière de l’acquérir. La définition Islamique de l’intégralité ressemble plus à l’interprétation scientifique et naturelle du terme, qu’à l’interprétation philosophique et théorique. Et ce, dans la mesure où elle se rapporte moins à la rigueur avec laquelle le comportement humain se conforme à une moralité donnée, ou à un dogme éthique, qu’au degré de concordance entre le comportement humain et la nature intrinsèque de l’homme.

La pureté :
La conception islamique de la pureté se base, incontestablement, sur le concept de Fitra (la nature originelle de l’homme). Le prophète Mohammad () en faisant référence à cette nature originelle, a dit :
« Chaque enfant naît dans l’état naturel primordial (l’Islam). Ce sont ses père et mère qui font de lui un juif, un chrétien ou un mage. De même tout animal naît ayant un corps complet ; avez-vous vu, par exemple, un animal quelconque naître mutilé ? »
Ainsi, toutes les créatures, l’être humain inclus, naissent dans un état de pureté originelle. Et toute souillure ultérieure de cet état naturel, provient de différentes influences et manipulations sociales. D’après ce hadith, il est clair que l’impureté qui se développe ou qui est, dans un sens, infligée, est comparée à une blessure ou déformation existante. Elle est une défiguration de l’état naturel de l’être humain.
L’intégrité en Islam, se réfère au rétablissement et à la préservation de cet état naturel et primaire de pureté. Allah dit (sens du verset) :
« Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes - pas de changement à la création d’Allah -. Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas. » (Coran 30/30)
Quand on parle d’intégrité, on se réfère, généralement et au moins en partie, à la réalisation de cette nature, qui est littéralement une partie intégrale de nous-mêmes ; au fait d’être fidèles à nos qualités et caractéristiques intrinsèques.

L’intégralité :
Il est juste de dire que l’intégrité est un sujet de l’Islam. Le Prophète Mohammed () a souvent utilisé des métaphores pour expliquer le message qui lui a été révélé, et qui évoquaient des images de choses incomplètes ou inachevées, qui étaient amenées à leurs termes. Il () a dit, par exemple :
« Mon cas et celui des Prophètes qui m’ont précédé est comparable au cas d’un homme qui a bâti une belle maison, l’a embellie et ornée, laissant vacante la place d’une brique dans un coin. Les gens viennent en faire le tour, l’admirent et disent : Quel dommage ! Pourquoi n’a-t-on pas mis cette brique ? – Eh bien, c’est moi qui suis cette brique ! Je suis le sceau des prophètes ! » (Mouslim)
L’image de cohésion dans ce hadith, va dans le même sens que les paroles d’Allah, exalté soit-Il, dans le Noble Coran, quand Il, exalté soit-Il, annonce le parachèvement de Sa Révélation à l’humanité, (sens du verset) : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous […] » (Coran 5/3)

De même, ce concept d’intégralité est mis en évidence dans plusieurs contextes différents ; par exemple, la particularité de la Oumma (Nation) musulmane comme une seule entité, etc. Cet accent, mis sur la cohérence globale, met en évidence la deuxième composante de l’intégrité en Islam.
Le maintien de cet état de Fitra devient un processus complexe et difficile, plus on avance en âge, et plus nos devoirs, relations, développements psychologiques et émotionnels, deviennent variés et complexes. Nous devons veiller à ce que notre nature à l’âge adulte, de par sa complexité, ne soit pas totalement ou partiellement, éloignée de la pureté simple et naturelle de l’enfance. Ceci exige une concordance totale entre tous les domaines de la vie, privé, public, relations sociales, habitudes, disciplines, etc. et un système basé sur la Fitra. C’est-à-dire que la pureté fondamentale de la Fitra doit être réalisée dans chacun, à travers son adhésion aux préceptes détaillés de l’Islam.

Au lieu d’être une simple adhésion à un code éthique ou moral particulier, l’intégrité en Islam, indique une complète manifestation de l’essence humaine. L’intégrité est réalisée en créant une cohésion entre les attributs et facultés de l’homme, et ses fonctions et objectifs. De la même manière que l’on se réfère à une roue parfaitement formée, circulaire et régulière, comme ayant de l’unité, l’intégrité du Musulman est liée à la mesure dans laquelle l’individu met à jour et d’une manière totale, ses attributs et capacités, conformément à l’objectif pour lequel il en a été doté : l’adoration d’Allah.

L’intégrité en Islam est liée à la cohérence de l’individu avec son objectif inné, sa vie entière étant en concordance avec sa fonction intrinsèque. Il ne s’agit pas uniquement de l’adhésion dogmatique à un code arbitraire de conduite et de comportement, mais de la préservation de la pureté et de l’authenticité de l’individu. Alors que la définition philosophique de l’intégrité, considérait la violation d’un code d’éthique donné, comme la cause d’annulation de l’intégrité d’un individu, en Islam, la violation de l’intégrité constitue un éloignement de la nature de l’individu qui a des conséquences drastiques et profondes qui, en fin de compte, ruinent la vie même de l’individu.

(Source : Al-Jumu’ah, vol. 13)

Articles en relation

Les plus visités

Ethique

Le mérite de réconcilier les gens (II)

Suite Félicitations, ô, musulmans, à ceux qui ont été guidés par Allah, le Tout-Puissant, à réconcilier deux adversaires, des conjoints, des voisins,...Plus