Le test de l’amour et de l’aversion dans la vie conjugale

1685 179

Sans l'alternance du noir et du blanc, la vie conjugale devient impossible.
Le plus grand danger est que la relation conjugale soit dominée par le noir. Il peut alors provoquer la rupture de cette relation basée sur l'amour, l’affection et la parole divine. La femme quitte alors la maison conjugale pour préserver sa dignité et laver l'affront qu'elle a subi. Elle commence alors à traiter son mari de tous les noms.
Les événements se succèdent rapidement pour achever les procédures de divorce. Ce que la plupart des gens oublient c'est que, au même titre qu'il y a des étapes à faire pour accomplir le mariage, il y a aussi des étapes à faire en vue de la séparation. Celui qui a fixé les étapes de la première procédure a fixé aussi ceux de la deuxième. Il s'agit d'Allah, exalté soit-Il. Il dit (sens du verset) :
« Si vous craignez le désaccord entre les deux [époux], envoyez alors un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle. Si les deux veulent la réconciliation, Allah rétablira l'entente entre eux. Allah est certes, Omniscient et Parfaitement Connaisseur.» (Coran 4/35)
Alors qu'au cours de la première étape les solutions étaient aux mains des deux époux, la deuxième étape voit l’intervention de deux arbitres des deux familles pour essayer de les réconcilier. S’ils n’y arrivent pas, la troisième étape sera le divorce et le début du délai de viduité tout en maintenant la vie commune. Allah, glorifié soit-Il, dit:
» Ô Prophète ! Quand vous répudiez vos femmes, faites-le en respectant leur délai de viduité, dont vous compterez les jours avec soin. Craignez Dieu, votre Maître ! Avant ce délai, ne les renvoyez pas de leurs demeures, et qu'elles n'en sortent pas, à moins qu'elles n'aient commis une turpitude dûment prouvée. Telles sont les normes fixées par Allah. Quiconque les enfreint se fait tort à lui-même. Qu'en sais-tu? Peut-être que d'ici là Allah suscitera un heureux changement? Ô Prophète ! Quand vous répudiez vos femmes, faites-le en respectant leur délai de viduité, dont vous compterez les jours avec soin. Craignez Dieu, votre Maître ! Avant ce délai, ne les renvoyez pas de leurs demeures, et qu'elles n'en sortent pas, à moins qu'elles n'aient commis une turpitude dûment prouvée. Telles sont les normes fixées par Allah. Quiconque les enfreint se fait tort à lui-même. Qu'en sais-tu? Peut-être que d'ici là Allah suscitera un heureux changement?» (Coran 65/1)
La période de viduité sera le dernier test pour savoir si les époux désirent se séparer. Ce test va montrer si leur relation est dominée par l’amour et le désir ou par la haine et l’aversion ?
Les sentiments entre époux peuvent tiédir et on peut même penser qu'ils sont morts. Mais durant le délai de viduité, au moment de choisir entre la haine et le désir, à cet instant de proximité et d’éloignement en même temps, il peut apparaitre aux deux époux que leur amour n'est pas mort mais qu'il est seulement malade et a besoin simplement d’un choc pour se réveiller.
La plupart du temps, durant l'une de ces étapes imposées par Allah, exalté soit-Il, la relation reprend et la vie recommence telle qu’elle était auparavant, pleine d’amour et d’affection. Le passé est une leçon dure qui prouve à chacun des deux époux la profondeur de son amour pour l'autre et son besoin de lui. La vie continue donc avec une autre âme.
Une âme qui a émergé en vertu d'un programme établi par Allah, exalté soit-Il, et pour l’obéissance à Ses ordres. Elle se prolonge sans interruption, en apportant le bien et la bénédiction aux deux époux.
Peut-on oublier la fierté, l’humiliation et tous ces termes inventés par les gens qui dénotent d'une mauvaise compréhension de la nature humaine ? Ne serait-il pas préférable que nous nous rappelions de la fierté et de la dignité que le Créateur nous a données. Lui qui sait mieux ce qui nous convient.
Est-ce qu’au moment du divorce les époux peuvent oublier la haine qui les submerge ? Peuvent-ils respecter les étapes du divorce telles qu'elles ont été établies par Allah, exalté soit-Il, et craindre Allah, exalté soit-Il, comme au moment du mariage où il y avait de l’amour et de l’affection ?

 

Articles en relation