La problématique du désir (un dialogue père-fils) – I

La problématique du désir (un dialogue père-fils) – I
161 30

Selon les enseignements de l’islam, les désirs et la recherche des plaisirs jouent un rôle vital dans la composition de chaque être humain et ils ne peuvent pas être ignorés. Contrairement aux anges, les êtres humains doivent relever le défi, dans cette vie, de maitriser ces forces, situées à l’intérieur d’eux-mêmes. Si nous ne parvenons pas à le faire, nous devenons alors les esclaves de nos désirs, et nous tombons alors à un niveau inférieur que celui du règne animal.

Les clés d’une vie heureuse et épanouie se trouvent dans la bonne Direction contenue dans le Coran et dans la Tradition (Sunnah) du Prophète Mohammed, , dont le style de vie incarnait un équilibre parfait, entre la jouissance permise et l’abstention de ce qui est interdit.

Dans cet article, nous allons parler des dangers de céder aux désirs débridés de l’âme, en mettant en lumière le problème de la recherche immodérée des plaisirs sexuels. Bien que l’ensemble des êtres humains peuvent être affligés par cela, ce sont les jeunes qui sont les plus susceptibles de l’être. Il en est ainsi parce que, entre l’âge adulte et l’enfance, se trouve l’adolescence. C’est une période au cours de laquelle une personne subit de grands changements physiques et psychologiques. Au cours de cette étape, les décisions et les expériences d’une personne déterminent, dans une large mesure, le type d’adulte qu’elle deviendra. En conséquence, si une personne a réussi à freiner ses désirs, au cours de cette période, il serait plus facile, pour elle, de les freiner pour le reste de sa vie.

Parfois, nos enfants, au seuil de l’adolescence reçoivent peu d’attention de la part de leurs parents, à ce sujet. En conséquence de cela, nous avons préféré aborder la question de la recherche des plaisirs, sous la forme d’un dialogue père-fils :

Le fils : Papa ! Tu m’as dit beaucoup de choses sur les avantages et les aspects positifs de la période de l’entrée dans l’âge adulte. Pourrais-tu me parler de ses problèmes et difficultés ?

Le père : C’est là une question cruciale. Tu sais que Satan est désireux de tenter et de séduire les êtres humains.

Allah dit dans le noble Coran (selon la traduction du sens du verset) :

 

« [Satan] a dit : ‘Puisque Tu m’as induit en erreur, je m’assoirai certainement pour les attendre sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche, et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants. »  (Coran 7/16-17)

 

Par conséquent, la lutte entre Satan et un jeune homme atteint son apogée, lorsque le jeune homme atteint l’âge de l’obligation religieuse.

Allah a rendu le chemin de Son Paradis dur et difficile, et le chemin de l’Enfer plein de désirs, relevant d’une certaine sagesse, à savoir, pour tester les gens. En d’autres termes, la route de l’Enfer est plus proche que celle du Paradis. Il a été rapporté que le Prophète, , a dit :

 

« L’Enfer est entouré de toutes sortes de désirs et de passions, tandis que le Paradis est entouré de toutes sortes de choses indésirables et déplaisantes. » (Al-Bukhâri)

 

Ainsi, les désirs et la recherche des plaisirs commencent à apparaitre au cours de cette étape de la vie de quelqu’un, afin de distinguer ceux qui ne peuvent résister à la tentation de ceux qui le peuvent. Si les voies du Paradis étaient parsemées de fleurs, tout le monde les emprunterait.

Le fils : Pourrais-tu m’en dire plus au sujet de ces désirs, papa ?

Le père : Eh bien ! Ils sont si nombreux, variant en force et en portée.

Allah dit (selon la traduction du sens du verset) :

« Il a été enjolivé pour les gens l’amour des choses qu’ils désirent : les femmes, les enfants, les trésors thésaurisés d’or et d’argent, les chevaux   marqués, le bétail et les champs. Tout cela est objet de jouissance de la     vie présente, alors que c’est auprès d’Allah que se trouve le meilleur retour » (Coran 3/14)

Quant à leur nature variable, ils diffèrent d’une personne à l’autre et d’un environnement à l’autre. Cependant, l’influence du désir sexuel sur les jeunes est la plus forte et la plus dangereuse, en particulier à l’époque actuelle. Le Prophète, , nous a mis en garde contre celui-ci, lorsqu’il a dit :              

« Je n’ai pas laissé derrière, une épreuve qui soit plus nocive (une cause de mal) pour les hommes que les femmes. » 

Le Prophète, , a dit également :

 

« Une personne qui se porte garante (sauvegarde) de ce qui est entre ses mâchoires (langue) et de ce qui est entre ses jambes (organes génitaux), je lui garantis son entrée au Paradis. » (Al-Bukhâri)

 

Abou Hourayrah, qu’Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète, , a été interrogé, à propos des choses qui permettent l’entrée au Paradis pour la plupart des gens. Il, , a répondu :

« Veiller à remplir ses obligations envers Allah et adopter un bon comportement ».

Puis, il, , lui a été demandé : « Quelles sont ces choses qui peuvent mener une personne en Enfer ? » Il, , a répondu : « Sa bouche et ses parties génitales (c.-à-d., les utiliser à mauvais escient). » (Al-Bukhâri)

Le fils : Tu m’as vivement intéressé lorsque tu as parlé de ce désir. Puis-je poser plus de questions à ce sujet ?

Le père : Vas-y, mon fils.

Le fils : Certains jeunes disent qu’Allah est Omniscient et Infiniment Sage, par conséquent, ils se demandent s’il y a une sagesse apparente qu’un musulman peut voir derrière le fait d’affliger les gens avec un désir aussi vif que celui-ci ?

Le père : Tu dois savoir, mon fils, qu’un musulman ne peut pas remettre en question ou s’opposer aux commandements d’Allah. Il doit se soumettre à tout ce qui provient de son Seigneur et y croire, qu’il en connaisse ou non la sagesse cachée. Cependant, s’il en connait la sagesse, sa foi deviendra plus ferme. L’une des sagesses derrière le désir sexuel est le maintien de la race humaine, par la reproduction. Par conséquent, les deux sexes sont attirés l’un vers l’autre afin d’atteindre cet objectif. Encore une fois, comme cela a été mentionné plus haut, l’une des plus grandes parts de la sagesse, derrière cela, est l’affliction et l’épreuve. Si le chemin de l’obéissance est difficile, il ne sera emprunté que par les gens honnêtes et pieux qui sont caractérisés par la patience et la force morale. S’il est facile, ce chemin sera ouvert à tout le monde.

Le fils : Je pense que le premier pas qu’un jeune homme sage doit prendre est de connaitre les tentations qui peuvent embraser un tel désir afin qu’il puisse les éviter. Ai-je raison, papa ?

Le père : Certainement. Il faut éviter les choses qui peuvent attiser la convoitise et les désirs charnels.

À suivre…

Articles en relation