Manger avec eux alors qu'ils refusent de prier
Fatwa No: 100947

Question

Je suis musulman et je vis en Italie, je cohabite avec des gens qui prétendent être musulmans. En fait, ils sont nés musulmans mais ils ne prient que lors du mois de Ramadhan. Le problème c'est que je mange avec eux dans un même plateau parce que nous souhaitons nous unir et fraterniser. M'est-il permis de continuer à manger avec eux malgré le fait qu'ils refusent de prier ? Que pense la Charia d'un cas pareil ?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et Salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Nous invitons ces jeunes et les autres musulmans qui ont abandonné l'accomplissement de la prière à craindre Allah, Exalté soit-Il, et à savoir qu'ils vont se tenir debout devant Lui un jour qui durera cinquante milles ans, nus, déchaussés et incirconcis pour répondre de tous leurs péchés et particulièrement de la négligence de la prière. Le prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, a dit dans un Hadith authentique à ce propos :« La prière est la première chose dont le serviteur rendra compte au Jour de la Résurrection, parmi ses œuvres. Si elle est acceptée, le reste de ses œuvres sera admis. Au contraire, si elle est refusée, le reste de ses œuvres sera en perdition.»  (At-Tirmidhi, Ahmed, An-Nassai et d'autres).

 

Nous vous conseillons, cher frère, de faire l'effort de conseiller ces jeunes, de vous appliquez à les exhorter, à leur rappeler l'importance de la prière et leurs faire savoir qu’elle est le plus important pilier de l'Islam après la profession de foi.

Il vous est permis de continuer à les fréquenter, à manger et boire avec eux tant que vous espérez pouvoir les influencer.

Vous pouvez avoir recours en les conseillant aux livres et aux cassettes islamiques relatives au sujet.

 

Mais s'ils persistent à délaisser la prière et que vous n’arrivez à les convaincre de se repentir de ce péché capital, il n'y a pas de bienfait à rester avec eux; en effet la fréquentation des pécheurs, le fait de manger et de boire avec eux ne fait qu'endurcir le cœur, peut être même que cela finira par influencer de manière négative l'homme vertueux qui les fréquente, et le rendre pécheur; qu'Allah nous en préserve.

 

Et Allah sait mieux.

 

Fatwas en relation