Ne vends pas ce que tu ne possèdes pas
Fatwa No: 105932

Question

Nous possédons un commerce. Un client nous a fait une commande importante et nous nous sommes mis d'accord pour que la somme soit versée, un mois plus tard, par chèques différés. Nous avons alors acheté la marchandise chez une autre entreprise et nous nous sommes engagés à la lui payer un mois après sa réception. Cette marchandise a été livrée à son tour au client qui l’a lui-même distribuée à ses propres clients. Mais ces derniers ne lui en ont pas payé le prix jusqu'à présent. Un mois s'est écoulé et nous craignons de ne pas pouvoir honorer nos dettes. Nous sommes dans l’impasse car nous ne possédons rien qui puisse nous aider à nous acquitter du prix de la marchandise auprès de notre vendeur. Et si le client nous avait trompé ? Sachez qu'il m’a donné sa carte de crédit pour que je prélève, chaque semaine une somme sur son compte mais ce montant que je retire est dérisoire. Sommes-nous considérés comme des débiteurs ? J'en ai été affligé car mon intention était de faire du commerce. Est-ce une épreuve qu'Allah m’a prédestinée ?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Ce qui échoit à l'homme, tant en bien qu'en mal, lui est prédestiné, sans nul doute. Allah, Exalté soit-Il, dit : " Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé; et cela est certes facile à Allah, afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n’exultiez pour ce qu’Il vous a donné. […]" (Coran 57/22)

La conviction du croyant qu'une chose lui a été prescrite allège le poids des malheurs et minimise, à ses yeux, la difficulté de l'épreuve, en l’encourageant à tempérer un sort déplaisant par un autre plaisant et il ne désespère alors pas de la miséricorde d'Allah, Exalté soit-Il. Ces tribulations sont soit une épreuve pour  tester la patience du croyant et sa confiance en Allah, le Très-Haut, soit un châtiment ou une réprimande pour avoir fait ce qu'Allah, le Très-Haut, a interdit.

C'est pourquoi, nous aimerions rappeler à notre cher frère au sujet des transactions citées plus haut que s'il a vendu au client une marchandise avant de l'acheter ou d’en obtenir la propriété de l'autre entreprise, il a commis un acte illicite car il a ainsi vendu ce qu'il ne possédait pas en vertu de ce Hadith du Prophète Salla Allahou alaihi wa Sallam : " Ne vends pas ce que tu ne possèdes pas. "  (Abou Dawoud et d'autres narrateurs).

Peut-être cette épreuve est-elle une sonnette d’alarme afin que notre cher frère ne se relance pas dans ce genre de transactions. Si, par contre, il se met d'accord avec le client sans conclure un contrat d'achat puis que, après avoir acheté la marchandise, il la lui revend, cela est permis.

Nous prions Allah pour qu'Il l'aide à sortir de cette impasse.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui