Il n'est pas permis de falsifier un certificat d'études même si on s'estime digne de ce certificat
Fatwa No: 134225

Question

Un de mes amis est professeur de mathématiques mais il n'a pas pu obtenir son Magistère en Mathématiques, en raison d’un mauvais calcul des notes par l'université. Cela fait longtemps qu'il enseigne les mathématiques. Ses étudiants ont passé avec succès l'examen du Magistère en Mathématiques et il lui est difficile maintenant de reprendre des études de Magistère, car il est marié et père de deux enfants. De plus, il travaille du matin au soir et ne peut pas quitter son travail pour faire des études car son travail est son unique source de revenu.Il demande s'il lui est permis de faire un faux certificat étant donné que son échec à l'examen n’était pas dû à une négligence de sa part.Il est très facile ici pour mon ami d'obtenir un faux certificat s’il s’nscrit à une université qui ne jouit pas d'une grande renommée, et c'est justement celle-ci qui va lui octroyer un certificat original en contrepartie d'une somme d'argent.Cela est-il permis par la Charia ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons. Il n'est pas permis à votre ami de falsifier un certificat d'études même s'il s'estime digne de ce certificat. L'injustice qu'il a subie ne rend pas licite ce qui est illicite. Cependant, si l'université que vous qualifiez de «sans renommée» va lui décerner un certificat suite à des examens en bonne et due forme, il n'y a aucun mal en cela et il ne s’agit pas de falsification car dans ce cas votre ami obtiendra son certificat en accord avec les conditions et le programme de l'université qui le délivre. Mais s'il compte payer de l'argent à l'université pour y inscrire son nom et obtenir ensuite un certificat attestant qu’il a étudié à l’établissement ou a passé un examen quelconque tandis qu'il ne l'a pas fait en réalité, il s’agit alors d’une falsification prohibée. Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation