Obéir à son père ou à son époux
Fatwa No: 135185

Question

1) Je suis hollandaise et mariée. Mon père est divorcé et vit avec mon frère chez moi. Dois-je obéir, dans les moments de désaccords, à mon père ou bien à mon époux ? Mon époux me demande de ne pas interférer dans le divorce de mon père avec son épouse alors que mon père me charge de terminer les papiers nécessaires pour le divorce et autres choses ayant un lien avec cela. Que dois-je faire ?
2) Je ne suis pas allée dans la maison des parents de mon mari depuis plus d’un an car je n’arrive pas à m’entendre avec ses frères et sœurs à cause, pour résumer, de choses qui ont eu lieu dans le passé entre eux et moi. Est-ce que je commets un péché en faisant cela ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il ne fait aucun doute que la piété filiale à l’égard du père et le fait de faire preuve de bienfaisance envers lui font partie des obligations les plus sacrées et des œuvres pies les plus éminentes. Allah, exalté soit-Il, a ordonné cela et l’a recommandé dans Son Livre et le Messager d’Allah () l’a confirmé dans bon nombre de ses hadiths.

Dans le même temps, l’obéissance à l’époux dans ce qu’il ordonne de bien et le fait de s’acquitter de ses droits est également obligatoire et il ne faut pas de prime abord supposer une contradiction entre ces deux droits ; le mieux est de les concilier autant que possible. En supposant qu’il y ait une contradiction et qu’une conciliation ne soit pas possible, le droit de l’époux est à ce moment prioritaire. Cela d’un point de vue général.

En ce qui concerne le fait d’achever les formalités de divorce de votre père, il est possible que ce dernier ou votre frère se charge de cela ou mandate des professionnels comme les cabinets d’avocats et autres si le système autorise cela. En revanche, si rien de cela n’est possible et que votre père a besoin de votre aide, essayez alors de convaincre votre époux de vous permettre d’achever cette procédure. Mais s’il ne vous le permet pas, vous devez alors lui obéir et vous efforcer de contenter votre père si ce dernier est mécontent de vous. Cela pour la première question.

Quant à la deuxième question, la réponse est que le fait de faire preuve de bienfaisance envers sa belle-famille et maintenir les liens avec elle est exigé par la Charia. Partant, tant qu’il vous est possible de maintenir les liens avec la famille de votre époux, faites-le car cela est un moyen de gagner leur affection ; et si un lien de parenté vous unit à eux ; alors vous devez obligatoirement préserver ces liens à moins que vous ne craigniez que cela vous cause préjudice, auquel cas cela n’est pas obligatoire.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui