Les poèmes religieux en éloge du Prophète et en hommage à Allah, exalté soit-Il, sont-ils permis ?
Fatwa No: 137297

Question

Les poèmes religieux en éloge du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et en hommage à Allah, exalté soit-Il, sont-ils permis ? Si oui ces poèmes peuvent-ils être récités dans les haut-parleurs des mosquées ? Au Pakistan, on les récite avant la prière du vendredi et à d’autres occasions religieuses. Ils sont aussi accompagnés à la télévision de musique. Cela est-il permis ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La récitation des poèmes en hommage à Allah, exalté soit-Il, ou en éloge du Prophète () sans exagération est permise par la Charî‘a.

Nous avons déjà expliqué les règles qui se rapportent à la récitation de ces poèmes comme le fait qu’ils ne soient pas accompagnés de musique car la musique est interdite en soi.La récitation des poèmes est en principe autorisée dans les mosquées mais celui qui les récite ne doit pas élever sa voix pour ne pas déranger les fidèles qui prient ou qui lisent le Livre d’Allah, exalté soit-Il.

En revanche, la récitation de ces poèmes avant la prière du vendredi est interdite et constitue une Bid‘a (innovation religieuse). De plus cela dérange celui qui prie ou celui qui récite du Coran comme nous l’avons dit.Enfin, la récitation de ces poèmes pendant les fêtes religieuses est permise si les règles que nous avons mentionnées sont suivies.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui