Le maquillage et les ablutions
Fatwa No: 141260

Question

As-salam alaykoum, je poursuis mes études en France et compte retourner dans mon pays après avoir terminé. Je rentre au mois de décembre au pays pour me marier, les mariages chez nous durent toute une soirée jusqu’à l 'aube. Je vais aller chez un coiffeur pour me coiffer et me maquiller or je devrais faire ma prière et éventuellement renouveler mes ablutions lors de la soirée ce qui sera difficile puisque je serais obligée d'enlever mon maquillage et pour le remettre ça va être très dur. Que puis-je faire dans ce cas pour que mes ablutions soient valides ? Vu ma situation, suis je considérée comme voyageur ? Ai-je le droit de raccourcir et de regrouper mes prières tout au long des 10 jours où je resterais chez mes parents ?Merci de me répondre en urgence car j 'en ai vraiment besoin.

Réponse

Louange à Allah, Exalté soit-Il. Prière et salutation sur Son Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons et ses suivants.

 

Vous n'êtes pas considérée comme étant en voyage, tant que vous avez regagné votre pays. Maintenant, chère sœur, vous êtes enjointe d’accomplir la prière prescrite à son heure et après vous être correctement purifiée en faisant les ablutions avec de l’eau et non pas à sec. Il vous sera illicite de délaisser l’accomplissement de la prière, pour que vous puissiez garder votre maquillage, ou de la retarder jusqu’au terme de son temps. Par ailleurs, il vous sera illicite de faire la prière en la raccourcissant en vous trouvant dans votre pays de résidence, puisque vous n'êtes pas considérée comme étant en voyage : en effet, celui-ci arrive à son terme une fois que la personne regagne son pays, même si elle avait l’intention de repartir de nouveau. Vous pouvez faire les ablutions avant de vous maquiller, puis les garder jusqu’à l’heure de la prière. Si certains, surtout parmi les Hanbalites, trouvent que le résident est autorisé à combiner deux prières prescrites en cas de difficulté, il ne faut jamais combiner la prière d’Al-‘Ichaa' à celle d’Al-Fadjr, ou celle d’Al-Fadjr à celle d’Adh-Dhohr. Sachez, chère sœur, que votre vrai bonheur et votre  félicité réelle résident dans l’obéissance à Allah, Exalté soit-Il, et à Son Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, par laquelle les deux jeunes mariés doivent amorcer leur vie conjugale.

 

Et Allah, Exalté soit-Il, sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui