Augmenter le prix de cette façon est un procédé usuraire
Fatwa No: 16198

Question

Assalamou ‘Alaikom wa Rahmatullah. Chers frères, j’ai acheté une voiture pour mon usage personnel au travers d’un emprunt auprès d’une banque islamique. J’ai fait surfacturer le prix de la voiture afin de disposer de la différence et d’acheter quelques affaires nécessaires. Quelle est la position de la Charia vis-à-vis de ce procédé ? Veuillez me conseiller qu’Allah vous récompense.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si vous êtes de connivence avec le propriétaire de la voiture pour qu’il facture à vingt, par exemple, le prix de sa voiture qui coûte dix, avec la clause qu’il vous ristourne le surplus dès qu’il se fait payer par la banque, et que vous achetez la voiture à la banque, il est évident que ce genre relève du riba (l’usure), car vous avez fait de l’achat de la voiture un moyen pour avoir un prêt que vous rembourserez avec un surplus.

Le fait que vous avez besoin d’acheter des affaires ne vous permet pas de commettre un acte illicite et de recourir à l’usure qui est une façon de déclarer la guerre à Allah, exalté soit-Il. Il aurait été préférable, cher frère, de lever les mains et d’invoquer Allah, exalté soit-Il, de vous faciliter les choses et de vous permettre d’acquitter vos besoins.

La meilleure solution dans votre cas est de vous repentir et de demander pardon à Allah, exalté soit-Il, pour ce que vous avez fait.

Nous attirons l’attention des responsables des banques islamiques qu’ils n’auraient pas dû se laisser prendre par ces ruses. En effet, la banque achète la voiture au premier propriétaire et elle devient par cette transaction correcte le deuxième propriétaire ; ensuite elle la vend à tempérament à l’acheteur final. Comment peut-elle acheter la voiture à un prix plus élevé que sa valeur réelle sur le marché ?!

Il y a sans aucun doute des erreurs que les responsables des opérations d’achat et de vente au niveau des banques doivent éviter sinon les oulémas pourraient, au moins, revoir leurs fatwas à propos de l’autorisation absolue de ce genre de transaction.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui