Mon époux m'a trompée, que dois-je faire ?
Fatwa No: 199153

Question

Bonjour,
Mon mari a commis l'adultère avec deux femmes. Je l'ai su car j'ai trouvé des preuves dans sa poche. Au début, il a d'abord nié mais a final tout avoué. Il me dit que c'est cheythan qui l'y a poussé, il me demande de lui pardonner et jure qu'il ne recommencera plus.
Je ne sais pas que faire... Je n'ai plus confiance en lui car je sais qu'il me ment encore. Je suis perdue.
Que dit l'Islam sur l'adultère ? Faut-il pardonner ou divorcer ? Quelle est ma récompense auprès d'Allah si je préserve mon couple et mes enfants ?quel sera son châtiment le Jour du Jugement ? Peut-on tout mettre sur le dos de cheythan ? Sachant qu'une relation a duré 1 an sur internet et par téléphone et qu'il a fait 200 kms pour la joindre ? L'autre relation a duré 4 mois, ils sont sortis plusieurs fois en boîte. Comment est-il possible qu'il n'ai pas pensé ni moi ni à ses enfants ? Le cheythan peut-il ensorceller quelqu'un à ce point ?
S'il vous plait aidez-moi à voir plus clair en me donnant des versets coraniques, des fatwas... pour que je puisse prendre une décision. Je pense que mon mari ne m'aime plus et que c'est pour cela qu'il est parti voir ailleurs, c'est la seule raison possible. Je voudrais rajouter qu'il a tout détruit entre nous, surtout la confiance. Je souffre trop et je pleure tout le temps.
Je vous remercie de me conseiller et de m'aider en m'écrivant par mail.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

La fornication est un grand péché, spécialement lorsque cela est commis par une personne mariée, car l’interdiction est plus sévère et le péché plus grave. C’est pourquoi la Charia décréte que le châtiment du fornicateur qui a déjà été marié est la lapidation et que celui du fornicateur qui n’a jamais été marié est d’être fouetté. Allah, exalté soit-Il, dissuade de se livrer a cette turpitude et explique le danger de celle-ci en disant (sens du verset) : « Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin ! » (Coran 17/32) Cependant, la femme n’a pas le droit d’enquêter sur son mari et de chercher à savoir s’il a commis cette turpitude ou pas.

S’il s’avère qu’il l’a vraiment commise et que la femme l’apprend, qu’il se soit repenti et soit revenu vers Allah, la femme n’a pas le droit de demander le divorce. Par contre, s’il persiste dans cette débauche, elle a alors le droit de demander le divorce et c’est même mieux pour elle, car une femme chaste ne doit pas rester sous la tutelle d’un débauché, mais si elle accepte de rester avec lui alors qu’il continue, elle ne commet pas de péché.

Celui qui commet la fornication et qui ne se repent pas de son péché avant sa mort méritera le châtiment d’Allah, exalté soit-Il. Un des châtiments de la fornication est mentionné dans le hadith rapporté par Samura ibn Djundub, qu'Allah soit satisfait de lui, dans lequel le Prophète () a dit :

« Cette nuit, j’ai vu en songe deux hommes qui m’ont fait sortir de chez moi pour me conduire en terre sainte... Nous parvînmes à une cavité semblable à une fournaise dont l’orifice était étroit, dont le fond était large reposant sur un feu ardent et dans laquelle se trouvaient des hommes et des femmes nus. Lorsque les flammes de ce feu s’élevaient, ces hommes et femmes étaient projetés en l’air à une hauteur telle qu'ils auraient presque pu en sortir et, quand les flammes se calmaient, ils retombaient dans le fond de la fournaise. »

Une autre version mentionne : « Des flammes jaillissaient d’en dessous d’eux et lorsque ces flammes les atteignaient, ils se mettaient à hurler. »

À la fin du hadith, le Prophète () questionna (les deux anges qui l'accompagnaient) à propos de ces gens et ils lui répondirent :

« Quant aux hommes et aux femmes nus se trouvant dans la sorte de fournaise, il s’agit des fornicateurs et des fornicatrices. » (Boukhari)

Il faut savoir que les songes du Prophète () sont véridiques ; et si tel est le châtiment du Barzakh (monde parallèle entre la mort et l’au-delà), alors que penser du châtiment de l’au-delà ? Il sera certes pire encore.

Il arrive que celui qui a commis la fornication ne soit pas châtié si quelque chose entraîne le pardon d’Allah, exalté soit-Il, comme une intercession en sa faveur ou une épreuve effaçant ses péchés…

Il ne fait aucun doute que le diable est l’ennemi déclaré de l’homme et que nombre des péchés commis par l’homme sont causés par les tentations et les suggestions du diable. Cependant, l’homme ne peut pas donner cet argument pour justifier ses péchés, car il est de sa responsabilité de s’opposer au diable. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Ô enfants d'Adam ! Ne vous laissez pas tenter par Satan, comme vos parents qu’il a fait sortir du Paradis, en les dépouillant de leur vêtement pour leur montrer leur nudité. Il vous voit, lui et ses suppôts, alors que vous ne les voyez pas. Nous avons fait des démons les alliés de ceux qui ne croient point. » (Coran 7/27)

Ce qui s’est passé n’empêche pas la possibilité que votre mari éprouve de l’amour pour vous, car il se peut qu’il ait commis ce qu’il a fait par négligence. S’il se repent, alors continuez votre vie avec lui comme si de rien n’était. Prenez soin de bien vous comporter avec lui, de vous faire belle et de lui obéir, afin de ne pas lui donner de prétexte pour vous tromper.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation