Un mari qui déteste voir sa femme se conformer aux prescriptions de l'Islam
Fatwa No: 207265

Question

Salam aleykoum. Mon mari et moi nous sommes ensemble depuis 15 ans, c'est une histoire de famille cousins cousines très difficile. Moi je ne priais pas étant issue d'une mère chrétienne et d'un père musulman non pratiquant. Depuis 4 ans hamdoulilllah je pris et porte le voile depuis 1an 1/2, mon mari n'accepte pas mon voile dont je n'ai pas demandé l'autorisation pour le porter, car il me crie dessus quand je prie, il souffle et m'injure, il me demande d'accélérer mes prières car je délaisse pour lui mon enfant pendant mes actes d adorations. J'ai déjà tenté de parler à ses parents qui sont croyants et pratiquant mais ils m'ont dénigrée car c'est leur soutien de famille et ne m'ont jamais acceptée malgré tous mes efforts jusqu'à habiter chez eux et ayant subi menaces, reproches et accusations graves même des frères et de sœurs, j'ai du mal à en parler à ma famille qui ne comprend pas pourquoi je reste avec mon mari car j'ai un enfant et ne veux pas rompre les liens entre son père et son fils ou enfant et grands-parents, car c'est ma famille de sang et je retourne toujours vers eux en priant Allah de me protéger et eux comme j'endure me traite de folle alors que je leur pardonne et prend beaucoup sur moi-même si des fois je leur parle malheureusement durement de ce qu'il me font et je suis très en colère envers eux si je me contiens plus que je n'explose, mon mari ne veut pas demander le divorce ? Ses torts, il a honte de moi avec le voile sauf devant ses parents dont sa mère le porte et me dit que je le dégoûte et qu'il ne me désire pas et qu'il veut juste des enfants. Et je ne peux pas aller chez ma famille qui n'ont pas de place pour m'accueillir, j'hésite à faire intervenir la justice sachant que mon mari me trompe et assume, j'en ai parlé à ses parents qui ont été étonnés, j'ai tenté d'aller chez eux pour me réfugier des menaces et insultes et tromperies que je subissais, le père de mon mari m'à menacée de me tuer et l'a refait devant son fils qui n'a rien dit et m'a demandée de me taire. Grâce à Allah des fois ça va mais la plupart du temps c'est dur, ils n'ont pas voulu que mon mariage soit à la mairie car mon mari a beaucoup de biens, je suis dans une impasse. Il fait des rencontres et me les raconte, ce qui me rend dingue, je multiplie les jeûnes et les saddakat pour me purifier et me contenir et ne pas laisser le Chaytan que Dieu m'en préserve s'emparer de cette colère qui est en moi, je crois en Allah et en son Prophète Mohammed (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ; qu'Allah vous facilite la réponse, que dois-je faire dans l'obéissance à Allah et pour ne pas être dans sa désobéissance ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Qu’Allah, le Très Haut, vous récompense pour votre repentir, votre abnégation et votre pratique manifeste de l’Islam exprimée par le port du Hidjab ; nous implorons Allah, le Très Miséricordieux, de préserver votre foi et votre religion, de guider votre époux et de vous préserver de tout préjudice ou fourberie.

Votre époux devrait se réjouir qu’Allah, le Très Haut, lui ait octroyé une femme pieuse et chaste, non d’être une entrave sur son droit chemin, sifflant et injuriant lorsque vous priez et vous ordonnant d’ôter le Hidjab. De même le fait qu’il ait honte de vous car vous portez le Hidjab est un propos très grave car cela pourrait conduire à la mécréance. Parmi ses actes les plus répréhensibles est qu’il vous trompe avec des femmes et le pire est qu’il le proclame et ne se voile pas, alors que le Prophète () a dit : « Toute ma nation est graciée (ou se porte bien) sauf les divulgateurs (des turpitudes). Est considéré comme divulgateur l’individu qui commet un péché pendant la nuit, puis au lever du jour - tandis qu’Allah l’a voilé- il dit : « Ô tel ! La nuit passée j’ai fait ceci et cela. » Alors qu’il a passé, la nuit, voilé par son Seigneur ; au matin il révèle ce qu’Allah a couvert ! » (Boukhari et Mouslim).

Vous devez vous comporter avec lui avec bienveillance et affabilité ; le conseiller gentiment et avec douceur, lui rappeler Allah, le Très Haut, comme vous devez vous faire aider par certains de ses proches ou amis en qui il fait confiance et accepte leurs conseils.
Il ne faut surtout pas négliger les invocations dans lesquelles vous devez implorer Allah, le Très Miséricordieux, de le guider dans Son droit chemin.

S’il se repent, louange à Allah, le Très Haut, et c’est la meilleure des choses pour vous et pour lui ; cependant, s’il persiste dans son fourvoiement, le mieux est de lui demander de vous divorcer même en échange d’une contrepartie que vous lui accorderiez. Mais s’il ne veut pas accéder à votre demande de divorce, vous pouvez poser votre problème à un centre islamique (puisque vous n’avez pas de justice légale) pour qu’il répare le tort dont vous souffrez en lui imposant de vous répudier ou d’accepter le Khul’ (la contrepartie contre le divorce).

De toute façon vous devez rechercher une compagnie féminine pieuse qui vous aiderait dans votre pratique religieuse, vous guiderait et vous soutiendrait, car le croyant est faible quand il est seul et fort par ses frères.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation