Elle pense que la tenue d'Ihram de son beau-fils peut lui apporter la Baraka
Fatwa No: 340183

Question

Salam alaykoum, Je vous remercie pour la qualité de votre site qui est une mine d'informations. Qu'Allah vous récompense pour ce travail ! Cette année j'ai eu l'occasion d'effectuer le hajj. A mon retour, j'ai vu mon père ainsi que son épouse. Celle-ci m'a demandé de lui donner ma tenue d'Ihram pour la laisser chez elle et avoir la baraka. J'ai accepté tout en lui disant qu'il ne s'agit que de tissu, que la Baraka s'obtenait avec les prières, évocations, invocations, jeûne, etc... Ai-je commis un péché d'accepter ? Et a-t-elle commis un péché de croire que ma tenue d'ihram lui apportera la baraka ? Que dois-je faire maintenant ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il est interdit de rechercher les bénédictions (Tabarrûk) par les traces physiques (vêtements, cheveux, etc.) d’une personne qu’il s’agisse d’un pèlerin ou de qui que ce soit, et quelle que soit sa piété, autre que le Prophète (). Le cheikh Ibn 'Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :

« Les compagnons recherchaient les bénédictions par le Prophète () et par ses traces physiques (sa sueur, sa salive, ses vêtements, ses cheveux, ses ongles, etc.). Mais il est interdit de chercher les bénédictions par qui que ce soit en dehors du Prophète (). »

Cette spécificité a plusieurs raisons, dont le fait que le Prophète () n'est comparable à personne d'autre. En effet, le bien et les bénédictions du Prophète () ne se retrouvent en personne d'autre que lui. De plus, rechercher les bénédictions par une personne autre que le Prophète () peut mener à l'exagération et à divers types de polythéisme. Il est donc obligatoire d'éviter ce qui peut mener à ces choses en interdisant cette pratique, et la seule raison pour laquelle cela est autorisé avec la personne du Prophète () est que cela a été explicitement rapporté dans des hadiths authentiques. Or, comme nous l'avons dit précédemment, nul n’est comparable au Prophète (). Enfin, les compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, ne firent cela qu'avec le Prophète () et ne le firent ni avec Abû Bakr al-Siddîq, ni avec 'Umar, qu'Allah soit satisfait d’eux, ni avec qui que ce soit d'autre. Or, les compagnons sont les meilleurs hommes de cette communauté et si cela avait été permis, ils auraient donc certes été les premiers à le faire.
Ainsi, nous déduisons du fait qu’ils n’agirent pas ainsi, que le comportement correct est de faire comme eux et de ne pas rechercher les bénédictions par les affaires appartenant à une personne autre que le Prophète ().

Pour terminer, nous pensons que vous devez aujourd'hui vous efforcer de faire disparaître cette innovation religieuse en convainquant tout d'abord cette femme qu'il n'est pas permis de rechercher les bénédictions d'une personne ayant accompli le Hadj par le biais de ses vêtements puis en lui reprenant votre tenue d’Ihram si vous êtes incapable de la convaincre.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui