Cotiser pour une assurance retraite
Fatwa No: 406636

Question

Une société d’assurance dispose d’un système d’assurance retraite à l’image d’une sécurité sociale. Une cotisation mensuelle durant une période déterminée est préalablement convenue. Les cotisations prennent fin suite à cette période et débutent alors le versement de mensualités. Il faut savoir que les montants de ces cotisations sont utilisées pour des activités commerciales diverses, dans l’immobilier et des obligations financières d’état par le biais de banques usuraires. Et des bénéfices en sont tirés… Et il est uniquement possible de retirer le montant de la cotisation dans sa totalité. Est-il possible de cotiser ainsi et d’en prendre les bénéfices.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : Il n’est pas permis de cotiser à cette société d’assurance commerciale de son plein gré, ni d’y investir son argent. Vous avez mentionné que cette société procède à des investissements par le biais de banques usuraires, d’obligations financières et autres. Et cela est suffisant pour interdire d’entreprendre quoique ce soit avec elle. Les possibilités d’investissement de son argent de façon licite sont nombreuses pour qui s’efforce de les rechercher. Et qui craint Allah Il lui facilitera ses affaires et Lui octroiera une subsistance d’où il ne s’attend pas. Allah dit : « Et quiconque craint Allah, Il Lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. » (Coran 62/3). Le Prophète, , a dit : « L’ange Gabriel m’a dit qu’aucune âme ne mourrait avant d’avoir reçu entièrement la subsistance qui lui était destinée. Craignez Allah et gagnez votre vie de façon licite. Le fait que vous considérez que votre subsistance tarde à venir ne doit pas vous pousser à la rechercher en désobéissant à Allah. Car on ne peut obtenir ce qui vient d’Allah en Lui désobéissant.» (Ibn Mardawi et jugé authentique par al-Albânî). Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation