Diyya et Osba
Fatwa No: 42351

Question

J'ai tué involontairement - dans un accident de voiture - un enfant de huit ans ? Quel est le jugement de la Chariâ pour cet acte ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Celui qui a tué une personne, par erreur, doit expier cette faute c.à.d. qu'il doit faire "la Kaffara" et donner le prix du sang versé c.à.d. "la Diyya". 

La"Kaffara " (expiation) ne concerne que le tueur lui-même: Il doit libérer un esclave croyant. S'il est incapable de le faire, alors il doit jeûner deux mois consécutifs. 

Quant à la "Diyya" : C'est  "Al-Assaba" qui assume la responsabilité de la donner aux ayants droit.

 "Al-Assaba" d'une personne sont ses proches parents paternels tels que les oncles et leurs enfants ainsi que les frères et leurs fils.

Le tueur n'assume qu'une part de la "Diyya". Celle-ci ne doit pas être supérieure à la quote-part- d'un individu de sa "Assaba".

Ces verdicts précités sont applicable au tueur involontaire indépendamment de l'âge de la personne qu'il a tué (petite ou grande). Car l'enfant dont la vie a été confirmée soit par les pleurs ou par un éternuement - ou n'importe quel autre signe - est considéré selon la Chariâ comme une grande personne. De ce fait, celui qui tue un enfant et celui qui tue une grande personne ont le même verdict. 

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui