Mari abusif
Fatwa No: 446155

Question

3) Depuis que mon Idda a débuté, mon mari s’occupe de tout pour ma coépouse et ne se préoccupe plus de moi, sauf pour le paiement de mon loyer, les frais de scolarité des enfants et les 2000 lires turques (1032 Qar) par mois, pour la nourriture. Je n’ai plus droit à sa voiture pour aller au supermarché. Il sait que nous vivons (moi et nos enfants) en haut d’une colline, éloignés du centre ville, et que j’éprouve des difficultés à porter mes courses à pieds. En revanche, il apporte les courses à ma coépouse et l’amène au supermarché en voiture. Lorsque j'ai des réparations à effectuer à mon domicile, il ne fait plus appel à un artisan réparateur. Ce n’est pas le cas pour ma coépouse. Je fais pratiquement tout moi-même. Il a acheté pour ma coépouse un joli meuble. Depuis des mois je lui demande de nous acheter deux meubles bibliothèques pour moi et mes enfants ; en vain, il ne les a toujours pas achetés et nos livres traînent encore par terre… A-t-il le droit d’adopter une telle attitude injuste parce que je suis dans ma Idda? Mon mari m’a dit que tout ce qu'il m’a acheté, LUI appartient et qu'il serait donc dans son droit de me confisquer le tout, et le donnerait en charité après le divorce. Est-ce d’un point de vu islamique légal ? A t-il le droit, de tout me confisquer? Egalement, de reprendre mes vêtements et sous-vêtements qu’il m’a achetés ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Si le divorce est révocable l'épouse a droit à une pension alimentaire et à un logement jusqu’à la fin de la période de viduité, qu’elle soit enceinte ou non. Mais si le divorce est irrévocable, elle n'a droit à aucune pension alimentaire sauf si elle est enceinte. Il est mentionné dans le livre Al-Insâf de son auteur Al-Mardâwî : « Le mari est tenu d’assurer à sa femme qu’il a divorcé d'un divorce révocable la pension alimentaire, les vêtements et le logement au même titre que celle qui est sous son autorité maritale. »
Si votre mari s'acquitte de ce qu'il vous doit en matière d'entretien et de logement obligatoire, alors l'opinion la plus correcte à notre avis est celle qui veut qu'il n'y a rien de mal à ce qu'il donne à son autre femme plus que ce qu’il vous donne. Car selon l’avis prédominant l’équité entre les épouses en matière de cadeaux et présents est recommandée, mais pas obligatoire. Ibn Qudâma, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Il n'a pas à être (parfaitement) équitable entre ses femmes dans les dépenses qu'il fait pour elles ou les habits qu'il leur achète tant qu'il remplit son devoir envers chacune d'entre elles. Ahmad a dit à un homme ayant deux femmes : "Il peut favoriser l'une des deux par rapport à l'autre dans les dépenses, les rapports charnels et l'habillement, en lui achetant des vêtements plus luxueux que ceux qu’il achète pour l’autre, si cette dernière a ce qui lui suffit." » (Al-Mughnî)
Par conséquent, votre mari n'a pas l'obligation de partager équitablement entre vous et son autre femme les cadeaux ou autres choses de ce genre même si cela est préférable. Nous lui conseillons donc de faire preuve autant que possible d'équité entre vous dans ce domaine et de faire preuve de sagesse tout en veillant à la bonne entente et à éviter toute cause de jalousie et d'envie.
Si le délai d'attente dû au divorce vient à expirer ; il a le droit de disposer des meubles qu'il possède, mais si vous avez la garde de ses enfants et que vous n'avez pas de foyer ; il est alors tenu de vous fournir un logement convenable contenant les meubles nécessaires. Quant aux vêtements qu'il vous a achetés avant le divorce, a-t-il le droit de les reprendre ou pas ? Il y a une divergence d'opinion parmi les oulémas sur cette question. L’avis le mieux étayé c’est celui stipule qu’il n’a pas le droit de les reprendre car dès qu’il vous remet ces vêtements et que vous les acceptez, ils sortent de sa possession et deviennent votre propriété exclusive. Il est mentionné dans le livre Al-Insâf : « Dès que la femme met la main sur le vêtement que lui remet son mari elle devient sa propriétaire. »

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui