Condition de ne pas quitter le pays dans le contrat de mariage
Fatwa No: 452545

Question

Assalam Aleykoum,
Cela fait 8 ans que je suis mariée et j’ai actuellement 2 enfants.
Il y a 3 ans, mon mari voulait qu'on quitte Alger pour aller vivre en France. Je n'étais pas d'accord mais j'ai fini par accepter de le suivre. Mais quand j'ai informé mes parents de notre projet. Mon père m'a rappelée qu'il avait émis comme condition de mariage de ne pas vivre à l'étranger. Sur le moment, j'ai oublié qu'il avait émis cette condition et mon mari ne se rappelle plus cette condition et me dit que ce n'est pas valable. Cela a engendré des tensions dans mon couple. J'étais entre mon père et mon mari. Je suis donc revenue sur ma décision et j'ai fini par demander divorce. Hamdoulilah ma famille nous a résonnés et j'ai annulé mon divorce. Je vis toujours avec mon mari et on est toujours sur Alger. De temps en temps mon mari me reproche de pas partir. Je sais que dans son travail, ce n'est pas ça. Du coup, au fond de moi ça me travaille. Je me demande est-ce que je dois suivre mon mari s'il veut toujours partir à l'étranger même si mon père avait émis cette condition de mariage ou au contraire respecter cette condition car c'est lui qui m'a mariée ? Je n'ose pas parler de ce sujet avec mon mari, de peur que ça soit source de conflit. Merci de m'éclairer.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Un groupe des oulémas est d'avis que les clauses incluses dans le contrat de mariage par la femme ou son tuteur matrimonial sont contraignantes si elles donnent un avantage à la femme sans contredire les objectifs du mariage. En soutien à leur point de vue, ce groupe de savants citent en autres preuves le hadith rapporté par les deux Imâms Al-Boukhari et Mouslim selon `Uqb Ibn `Âmir que le Messager d’Allah () a dit : « Les conditions que vous êtes le plus tenus de respecter sont celles par lesquelles vous avez rendu légales les relations maritales. »
Partant de cet avis qui est le plus étayé en la matière, la femme ou son tuteur a le droit de stipuler dans le contrat de mariage que son mari ne l’éloigne de sa demeure ou de sa ville et si ce dernier accepte cette condition, elle sera contraignante.
Si le tuteur matrimonial pose une condition qui donne un avantage à sa protégée sans contredire les objectifs du mariage, ou si elle-même pose cette condition puis en dispense son mari alors ce dernier n’est plus tenu de la respecter. Al Rahîbâni al-Hanbalî a dit : « Si elle laisse tomber volontairement la condition qu’elle a stipulée dans son contrat de mariage, elle ne sera plus contraignante quelle que soit la situation. » Mais le problème ici est que le mari nie cette condition et si vous ne parvenez pas à trouver un terrain d’entente, il serait préférable de porter cette affaire devant un tribunal islamique ou à défaut devant l'une des instances spécialisées dans le règlement des litiges entre musulmans.
En supposant que la condition soit prouvée, la femme peut-elle désobéir à son père en laissant tomber cette condition ou pas ? Il nous parait -et Allah sait mieux- qu'elle doit obéir à son père et ne pas laisser tomber cette condition si elle comporte un intérêt pour son père et ne comporte aucune nuisance pour elle. Ibn Taymiya a dit : « Toute personne doit obéir à ses parents tant qu’ils ne lui demandent pas de désobéir à Allah même s’ils sont des débauchés. Si bien sûr cela ne l’expose à aucun préjudice et qu'il y a un intérêt à réaliser. » Fin de citation.

Et Allah sait mieux
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui