Le sens du mot « aveugle » dans les versets 120-126 de la sourate Taha
Fatwa No: 46770

Question

Que signifie le terme « aveugle » dans les versets 120-126 de la sourate Taha lorsqu'un homme demande à Allah pourquoi il l'a ressuscité aveugle dans l'au-delà alors qu'il ne l'était pas dans ce monde ? Sera-t-il vraiment aveugle ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

L'avis prédominant à ce sujet est que la cécité dont il est fait mention ici est une cécité réelle c'est-à-dire le fait de perdre la vue, car le jour de la Résurrection, le mécréant sera ressuscité aveugle, ne voyant rien.

 

La prédominance de cet avis se fonde sur deux preuves :

 

1- Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Il dira : "ô mon Seigneur, pourquoi m'as-Tu amené aveugle alors qu'auparavant je voyais ?" » (Coran 20/125). Ce verset indique que la cécité dont il est question ici est l'opposé de la vue.

 

2- Allah, exalté soit-Il, mentionne dans un autre verset que les mécréants seront ressuscités dépourvus de leurs sens. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « [...] Nous les rassemblons traînés sur leur visages, aveugles, muets et sourds. [...] » (Coran 17/97).

 

Il a été aussi rapporté que cette cécité n'est pas celle de la vue, mais celle de la clairvoyance, c'est-à-dire l'absence de connaissance de l’argument et de la preuve utiles dans cette situation.

 

Cela est renforcé par la parole d'Allah (sens du verset) :
« [...] Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. » (Coran 22/46).

 

Toutefois, l'utilisation de la cécité dans ce second sens est métaphorique et ne peut être présumé qu'en s'appuyant sur une preuve qui est ici absente. C'est pourquoi l'avis prédominant reste donc le premier.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation