Il est illicite à la femme «Zaniya» de se marier elle-même
Fatwa No: 48012

Question

Une femme qui a commis le Zina plusieurs fois, a-t-elle, le droit de se marier par elle-même sans le tuteur ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 La femme «Zaniya » doit se repentir à  Allah d’un repentir sincère. Allah dit : « Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit; qui ne commettent pas de fornication (Zina) - car quiconque fait cela encourra une punition ! Et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d'ignominie; Sauf celui qui se repent, croit et accompli une bonne œuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate 25 /verset 68, 69,70).
Allah dit : « Et repentez-vous  tous devant Allah, ô croyants! Afin que vous récoltiez le succès ! » (Sourate 24/verset 31)
Il est illicite à la femme «Zaniya» de se marier elle-même, car elle est comme toutes les femmes elle doit avoir un «Wali Al Amre» qui est une exigence pour la légitimité du mariage. «Wali Al Amre» : C’est la personne qui en est responsable : son père, son frère…
Abou Houreira a rapporté que le Prophète a dit : « La femme ne marie pas la femme et ne se marie pas par elle-même car c'est la Zaniya qui se marie par elle-même. » (Ibn Maja). Le Prophète a comparé la femme qui se marie par elle-même à une Zaniya car cette dernière s'offre (à un Zani) sans que ses «Awliyas Al Oumoures»  le sachent ou sans qu’ils entament eux-mêmes le mariage. C’est pour cela qu'Ibn Abbas a dit: « La prostituée se marie par elle-même sans la connaissance de son Wali Al Amre. »
Le Prophète a dit: « point de mariage sans Wali Al Amre. » (Ibn Habbane et El Hakem). Il a dit aussi: « Toute femme mariée sans l’autorisation de son Wali Al Amre, son mariage est nul, son mariage est nul. Si l’homme a consommé le mariage, alors elle prend la dot en compensation qu’il s’est rendue licite sa vulve. S’ils se disputent alors le gouverneur est le Wali de celle qui n'a pas de Wali. » (Ashab As-Sounane sauf An-Nassai). Ces deux hadiths sont la preuve que le mariage ne peut-être légal qu'avec un Wali Al Amre se chargeant de son acte et que la femme ne peut se marier par elle-même, ni marier une autre femme.

L’homme qui a le plus de droit pour être le Wali Al Amre de la femme est son père, puis le père du mari, puis les grands-parents, puis son fils, puis le fils du mari, puis les petits-fils, puis son frère germain, puis son demi-frère (du coté de son père), puis les enfants de ses frères et enfin ses oncles paternels. Si le Wali Al Amre le plus proche ne peut exercer sa tutelle, se chargera de la marier celui qui le suit dans la hiérarchie; si tous ses Awliyas Al Oumoures ne peuvent exercer leur tutelle alors c'est le gouverneur qui se chargera de la marier (le juge peut le remplacer) car le Prophète a dit: « Le gouverneur est le Wali de celle qui n'a pas de Wali. »
Si les parents de cette femme sont présents alors ils sont les plus aptes à la marier et il lui est illicite de confier son mariage à des gens autres qu’eux.
Comme il est illicite à son fiancé d’accepter un Wali Al Amre - de sa femme - autre qu’un de ses parents, sauf s’il se confirme que ses parents ne sont pas qualifiés pour cause de débauche évidente ou qu’il se confirme qu’ils veulent lui nuire pour des raisons personnelles (ou pour d'autres raisons) ce qui va  l'exposer au danger abominable du Zina. Le fait de vouloir vous marier ne vous autorise pas à dépasser les limites de la Chariâ.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui