Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) n’a épousé Djuwayriya et Safiyya, qu'Allah soit satisfait d'elles, qu’après s’être assuré de la vacuité de leur utérus.
Fatwa No: 48840

Question

Ma question concerne la mère des Croyants Djuwayriya Bint al-Hârith, qu'Allah soit satisfait d'elle. Comment le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a-t-il pu consommer le mariage avec elle avant l'achèvement de sa période de viduité? La même chose s’est produite avec la mère des Croyants Safiyya Bint Huyay, qu'Allah soit satisfait d'elle, qui a perdu son époux lors de la conquête de Khaybar. Et le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) l'a épousée avant l'achèvement de sa période de viduité.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : 

Concernant notre Mère Djuwayriya Bint al-Hârith Ibn Abî Darâr al-Khuzâ'iya, , l’imam Ahmad, qu'Allah lui fasse miséricorde, a rapporté d’après Aïcha, , ce qui suit : « Lorsque le Messager d’Allah () a réparti les captives de Banî Al Mustaliq, Djuwayriya Bint al-Hârith, , a été attribuée à Thâbit Ibn Qays Ibn Chamâs, qu'Allah soit satisfait de lui et à l'un de ses cousins. Djuwayriya, , voulut racheter sa liberté. C’était une femme douce et belle ; aucun homme ne la voyait sans qu’il ne soit attiré par elle. Elle partit voir le Messager d’Allah () pour qu’il l’aide à racheter sa liberté. Aïcha, , dit : “Par Allah, dès que je l’ai vue à la porte de ma chambre j'ai senti que je la détestais car je savais que le Messager d’Allah () allait voir la beauté que j’ai vue en elle.” Elle entra et dit : “Ô Messager d’Allah, je suis Djuwayriyya Bint al-Hârith Ibn Abî Darâr le chef de notre peuple. J’ai été éprouvée par ce que tu sais, j’ai été attribuée à Thâbit Ibn Qays Ibn al-Chamâs et à l’un de ses cousins. Je me suis arrangée avec lui pour racheter ma liberté et je suis venue te voir afin que tu m’aides.” Le Messager d’Allah () lui dit : “Ne voudrais-tu pas quelque chose de meilleur ?” “Quoi donc ô Messager d’Allah ?” répondit-elle. Il dit “Que je paye le prix de ta liberté et que je t’épouse.  “D’accord”, répondit-elle. Le Prophète () dit alors : “Je le fais donc.  La nouvelle de ce mariage se répandit et les musulmans voulurent affranchir les proches (par alliance) du Messager d’Allah (). Ils affranchirent leurs esclaves. Aïcha, , dit : “En raison du mariage du Messager () avec elle, plus de cent personnes de Banî Al Mustaliq furent affranchis. Je ne connais pas de femme qui ait apporté une plus grande bénédiction qu’elle à son peuple.” » (Ahmad)

Personne n'a dit si Djuwayriya, , a achevé, ou non, sa période de viduité. Mais une femme comme elle peut s’assurer de la vacuité de son utérus si elle a une seule fois ses menstrues et il est probable qu’elle ait eu ses menstrues durant sa captivité chez Thabit Ibn Qays, qu'Allah soit satisfait de lui. On ne peut pas admettre que le Messager d’Allah () ait consommé le mariage avec elle sans s’assurer qu'elle ait eu ses menstrues au moins une fois. Comment cela serait possible alors qu’il a dit :

« N’ayez pas de rapports sexuels avec une femme enceinte jusqu’à ce qu’elle accouche, ni avec celle qui ne l’est pas jusqu'à ce qu’elle ait ses menstrues une fois. » (Abû Dâwud) Ce hadith concerne les femmes captives.

Al-Bukhârî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a rapporté que le Prophète () n'a consommé son mariage avec Safiyya Bint Huyay Ibn Akhtab, , qu'après qu'elle a eu ses menstrues et qu’elle eut fait les grandes ablutions. Anas Ibn Mâlik, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Le Messager d’Allah () est arrivé à Khaybar et Allah, exalté soit-Il, lui a permis de conquérir la citadelle. On lui parla de la beauté de Safiyya Bint Huyay Ibn Akhtal. Son époux était décédé et elle était célibataire. Il l’épousa et il partit avec elle. Lorsque nous parvînmes à la montagne de Ruhâ, elle était devenue pure et le Messager () consomma le mariage avec elle… » Dans le hadith rapporté par Mouslim il est mentionné que le Messager d’Allah () laissa Safiyya chez Umm Sulaym jusqu’à la fin de sa période de viduité. Al Bayhaqî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a rapporté que le Prophète () s’est assuré de la vacuité de l’utérus de Safiyya, en attendant qu’elle ait ses menstrues une fois. En conclusion, le Prophète () n’a épousé Djuwariya et Safiyya (qu’Allah soit satisfait d’elles) qu'après l'achèvement de la période de viduité de chacune d'elle.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui