Pourquoi est-il interdit de parler de «libéralisme islamique» ?
Fatwa No: 51488

Question

L’un de nos frères a parlé de «libéralisme islamique» ? Est-il permis d'utiliser cette expression ? Voici la phrase dans laquelle ce frère l’a utilisée : « Je ne refuse pas de manière absolue le concept de libéralisme. Par contre, je mets l’accent sur le libéralisme islamique qui donne à l’homme la liberté tout en le rendant responsable de ses actes à travers une série de comportements régis par la religion, par les coutumes et par la morale humaine ».

Réponse

Louange à Allah. Paix et Salut sur Son Prophète.

 

Il n’est pas permis de parler de libéralisme islamique, et ce pour les raisons suivantes :

 

La première : le « libéralisme islamique » n'existe pas, car il s'agit de deux termes contradictoires. Il y a une grande différence entre le libéralisme et l’Islam. C’est pourquoi celui qui utilise cette expression se trouve obligé de donner au libéralisme une interprétation si dépourvue de son essence et de sa quintessence qu’elle devient dénuée de tout sens ; comme c'est le cas dans la phrase mentionnée dans votre question.

 

Ainsi, si libéralisme islamique signifie la conformité aux contraintes de la religion, des coutumes et de la morale humaine originelle et comprend des valeurs comme la miséricorde et la compassion, quel est son intérêt alors puisque ces valeurs font déjà partie de la conception islamique. Quelle nouveauté apporte donc le mot libéralisme pour employer l’expression «libéralisme islamique» ?

 

La deuxième : cette expression innovée insinue qu’il y a des points communs entre le libéralisme et l’Islam et permet ainsi d’introduire les idées égarées du libéralisme dans l’esprit des gens du commun sans qu'ils ne s'en aperçoivent. Cela constitue certes un grave interdit, il est donc impératif de s'éloigner de toutes les voies qui y mènent.

 

La troisième : l’Islam est un système intégral. Le fait de l’associer aux doctrines humaines fondées sur des pensées avilissantes et nulles est un signe de manquement et d’imperfection. Allah, le Très Haut, dit (sens des versets) :

 

·        «Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous» (Coran 5/3)

·        «Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants.» (Coran 3/85)

·        «Désirent-ils une autre religion que celle d’Allah» (Coran 5/83)

·        «Est-ce donc le jugement du temps de l’Ignorance qu’ils cherchent ? Qu’y a-t-il de meilleur qu’Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme ?» (Coran 5/50)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation