Douâa contre l'injuste
Fatwa No: 52444

Question

Est-ce interdit à celui qui a été lésé, d’invoquer Allah (Douâa) de punir son oppresseur si son injustice est avérée ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Il n’est pas interdit, à celui qui a été lésé, d’invoquer Allah  (Douâa) de punir son oppresseur si son injustice envers lui est avérée.
Allah dit: «Quant à ceux qui ripostent après avoir été lésés,…ceux-là pas de voie (recours légal) contre eux.  Il n’y a de voie (de recours) que contre ceux qui lèsent des gens et commettent des abus, contrairement au droit, sur la terre : ceux-là auront un châtiment douloureux.» (sourate 42/ verset 41, 42)

 

Le récit du Compagnon Sâad Ibn Abou Wakkas avec l’homme qui l’a dénigré nous éclaire encore plus. Sâad a dit: « Par Allah ! J’implorerai trois prières : Ô Allah ! Si Ton serviteur-ci a menti à mon égard et s’est levé par ostentation devant les gens: assure-lui une longue vie, fait que sa pauvreté soit permanente et fait qu’il soit tenté par les Fitanes. »

Ainsi vous avez su qu’il vous est permis d'invoquer Allah de punir celui qui vous a lésée, mais la patience et le pardon sont préférables.
Allah dit: « La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action {peine} identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n’aime point les injustes !» (sourate 42/verset 40)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui