Les assurances maladies
Fatwa No: 69627

Question

En France où j’habite beaucoup de familles musulmanes se posent des questions concernant les « mutuelles d’assurance maladie ». En France les soins médicaux (médecins, radio, médicaments, analyses) des familles ayant un très faible revenu et des personnes pauvres (sans emploi, ayant un emploi instable, famille dont les membres sont nombreux) sont pris en charge à 100% par l’état et c’est mon cas et celui de mon mari pour encore peu de temps. Les autres même s’ils ont des faibles revenus ne sont remboursés qu’à 60% par l’état et pour être remboursé à 100% ils doivent faire toutes les avances de frais. Les frais médicaux étant très chers, les gens souscrivent une mutuelle d’assurance maladie à qui ils versent une somme d’argent mensuelle qui varie entre 30 et 100 Euros et parfois plus. Mes questions sont les suivantes :1- Etant donné qu’on prélève automatiquement 30 Euros par mois sur le salaire de mon mari, est ce qu’on a le droit de bénéficier de cette assurance maladie? (à savoir que j’ai des problèmes de santé qui nécessitent beaucoup de visites médicales, d’analyses et de radios).2- Est-ce les autres familles ayant des enfants peuvent avoir une assurance maladie pour les soigner ou se soigner eux-mêmes, s’ils doivent donner une somme tout les moisEn conclusion, sachant que nous devons mettre de l’argent à coté pour faire la Hidjra et que les frais médicaux sont extrêmement chers surtout pour les personnes qui ont des enfants ou qui ont des problèmes de santé. Pour vous donner une idée sur les prix, le médecin généraliste 20 Euros, pédiatre et les autres spécialistes entre 27 et 45 Euro + les déplacements d’honoraires, radiologie à partir de 40 Euros, analyses de sang entre 15 et 50 par examens, hospitalisation …etc. En plus si on n’a pas de mutuelle maladie on doit avancer l’argent et on est remboursé par l’état à 60% seulement !!! Pouvez vous me répondre rapidement et avec précision. Car c’est vraiment un problème qui nous préoccupe tous ici.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.
Chère soeur :
L’assurance maladie est interdite comme toutes les autres formes d’assurances commerciales. Son interdiction vient du risque qu’elle renferme et du profit tiré des biens des autres d’une façon illégale.
En effet, il se peut que la personne assurée reste plusieurs années sans être malade. Alors pour quelle raison légale son assureur s’empare t-il de l'argent qu’elle lui a versé ? !
Par opposition, il se peut aussi que la personne assurée après avoir signé le contrat d’assurance contracte une maladie dont les soins nécessitent une grande somme d’argent, alors qu’elle n’a rien versé ou n’a versé qu’une seule mensualité. Pour quelle raison a-t-elle mérité tout l’argent dépensé par son assureur pour la soigner.
En vérité cette affaire s’inscrit dans le domaine des jeux de hasard qui sont interdits dans l’Islam. De ce fait, il est illicite pour le musulman d’y participer volontairement. Quand il est contraint de le faire il lui est illicite d’en profiter au-delà de la somme qu’il a versée.
Nous attirons ici l’attention des musulmans qu’au lieu de recourir aux assurances illégales ils  doivent plutôt avoir recours à celles de type coopératif qui se basent sur l’entraide des gens qui y participent et qui le font de leur propre gré et de bon cœur. La participation à ce type d’assurance est l’une des plus grandes bonnes œuvres qui font rapprocher d’Allah. Car elle rentre dans le cadre de cette parole divine :
« Entraidez- vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété »  (Al-Maidah Sourate 5, verset 2).
En plus elle prouve la bonté, le bienfait et le soutien du musulman vis-à-vis de son frère dans l’Islam.
Si les mutuelles d’assurance maladie dont parle la sœur qui a posé la question rentrent dans ce cadre, le fait d’y participer est un acte de bienfaisance.

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation