j’ai du mal à prier debout
Fatwa No: 76992

Question

Je suis très grosse et quand je prie j’ai du mal à me mettre debout, alors la plupart du temps je prie assise. Je voudrais savoir si ma prière est acceptée ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

Le fait de se tenir debout est l’un des piliers de la prière obligatoire pour celui qui est capable de le faire. Allah le Très-Haut dit : « Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat médiane; et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité. » (Sourate 2/Verset 238)

Celui qui a une excuse l’empêchant de se tenir debout quand il prie, même en s’appuyant sur quelque chose, est autorisé à prier en étant assis. Le Prophète, , a dit : «  Prie  debout si tu peux sinon prie assis sinon prie étendu sur ton flanc », rapporté par Boukhari.

Les Oulémas ont précisé qu’il n’est pas permis à une personne de prier assise si elle est capable de prier debout même en s'appuyant  sur quelque chose,

L'imam Al Mawardi le hanbalite a dit : « De même, il est tenu de prier debout s’il est capable de le faire en s’appuyant sur quelque chose ou en s’adossant contre un mur.»

L'imam Al Badji le malikite dans son commentaire sur le Mouwattaa a dit : « Il est préférable pour celui qui ne peut se tenir debout qu'en s'appuyant  ou s’adossant contre quelque chose de prier ainsi plutôt que de prier assis. »

En conséquence si vous êtes capables de vous tenir debout en vous appuyant contre un mur, une canne ou autre, vous êtes tenue de le faire pendant la prière obligatoire. Si vous êtes dans l’incapacité de le faire du fait de la peine insupportable que cela vous cause, vous avez le droit de prier assise car Allah le Très-Haut dit : « Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. »

En ce qui concerne la prière surérogatoire il est licite de la faire assis même pour celui qui est capable de la faire debout.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui