Elle veut plus d’enfants, lui non
Fatwa No: 82274

Question

Je suis une musulmane de 30 ans. Je suis mariée et j’ai une petite fille de deux ans. J’aimerais avoir plus d’enfants mais mon mari dit qu’il n’est pas prêt pour un deuxième bébé. N’ai-je pas le droit tout comme lui d’avoir des enfants quand je le souhaite ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Les savants affirment que la femme a le droit d’avoir des enfants au même titre que l’homme et ils ont requis l’approbation de la femme en cas de contraception. Elle ne doit pas être privée d’enfants sans raison légale.

Nous attirons l’attention de ce mari sur le fait que l’Islam encourage la procréation. Les enfants sont l’un des agréments de la vie comme le dit Allah, exalté soit-Il (sens du verset) : « Les hommes sont irrésistiblement attirés, dans leurs passions trompeuses, par les femmes, les enfants […] » (Coran 3/14)

Un enfant vertueux est bénéfique car le Prophète () dit :

« A la mort du Fils d’Adam, ses œuvres s'arrêtent sauf trois choses : une aumône continue, une science dont les gens tirent profit et un enfant vertueux qui invoque Allah pour lui. »

Personne ne peut garantir que ses enfants seront vertueux. Mais plus le nombre d’enfants est grand, plus il y a de probabilités qu’il y ait des vertueux parmi eux. Par ailleurs celui qui n’a pas d’enfant ne laisse aucune trace.

L’homme stérile fait ce qu’il peut pour avoir un enfant. Certains peuvent penser qu’un grand nombre d’enfants augmente les charges financières et enlèvent aux parents leur liberté. Mais ce n’est qu’une illusion. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « C'est Nous qui leur donnons de quoi vivre ainsi qu'à vous-mêmes » (Coran 17/31)

Le Prophète () a dit :

« Pensez-vous triompher ou recevoir une subsistance autrement que par (les bénédictions et les invocations) des faibles d'entre vous ? »

Il faut savoir que les enfants font partie de ces faibles. Zakariya (Zacharie), ‘, faisait cette invocation (sens du verset) : « Ne me laisse pas sans descendance, bien que Tu sois le Meilleur des héritiers ! » (Coran 89:21) et disait encore : « […] Accorde-moi, par un effet de Ta grâce, un successeur » (Coran 19/5)

L’homme peut tomber malade ou avoir une infirmité quelconque et regretter de ne pas avoir eu un enfant pour prendre soin de lui et subvenir à ses besoins. Les avantages d’avoir des enfants sont innombrables et il ne faut pas s’en priver.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui