Accomplir la prière du défunt absent
Fatwa No: 87219

Question

Si l’un des proches d'une personne vient à mourir dans son pays alors que cette personne se trouve dans un autre pays, cette personne et d'autres proches ont-ils le droit d'accomplir la prière du défunt absent pour leur frère décédé dans son pays ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Les savants divergèrent à propos de la prière du défunt absent. L'avis prédominant est toutefois, et Allah sait mieux, que cette prière est prescrite lorsqu'une personne décède à un endroit où personne ne peut accomplir pour elle la prière mortuaire et qu’on ne peut pas effectuer la prière du défunt absent pour la personne pour qui la prière mortuaire a été accomplie lors de son décès. Tel est l'avis d'un groupe de spécialistes dont al-Khattâbî et al-Rûyânî ainsi qu'Abû Dâwûd qui titra cela dans son recueil de hadith : chapitre : la prière pour le musulman entouré de polythéistes dans un autre pays.

 

Cet avis est aussi celui du cheikh al-Islâm ibn Taymiyya et de son élève ibn al-Qayyim, qu'Allah leur fasse miséricorde. Ibn al-Qayyim a dit :

 

« Le cheikh al-Islâm ibn Taymiyya a dit : "L'avis correct est qu'il faut accomplir la prière d’un défunt absent décédé dans un pays où personne n’a fait la prière funéraire pour lui. C'est ce que fit le Prophète () pour al-Nadjâchî, car il décéda entouré de mécréants et personne ne fit la prière funéraire pour lui. Par contre, il ne faut pas accomplir la prière pour un défunt absent lorsque la prière funéraire a été effectuée là où il est décédé, car se sont acquittés de cette obligation les musulmans qui ont prié pour lui." » (Zâd al-Ma'âd)

 

Cet avis est également l'un des avis de l'imam Ahmad, qu'Allah lui fasse miséricorde,  appuyé par le fait qu'à l'époque des califes bien guidés, nombre de célèbres musulmans s’étant illustrés par leurs bonnes actions en faveur des musulmans décédèrent sans que la prière du défunt absent ne soit accomplie pour eux. De plus, la règle de base concernant les actes d'adoration est de s'en tenir à ce qui repose sur une preuve de leur prescription.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation