Délaisser des obligations religieuses pour se consacrer au sport
Fatwa No: 88376

Question

J’ai un ami sportif très ambitieux. Il passe beaucoup de temps à faire des exercices sportifs et par conséquent il peut délaisser certaines obligations. Il veut savoir quelle est la sentence relative à l’argent qu’il gagnera s’il devient un sportif professionnel. Cet argent sera-t-il licite ? J’aimerais avoir une preuve tirée du Coran et de la Sunna.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Il est licite de gagner de l’argent en excerçant une activité sportive utile qui n’expose pas la personne à la perdition. C’est une forme de Idjara en vertu de laquelle la personne reçoit une somme d’argent en échange d’un travail accompli, et au sujet duquel les deux parties du contrat ont convenu. Il faut cependant respecter les règles de la Charia comme le fait de couvrir sa ‘Awra (pour l’homme il s’agit de la parti comprise entre le nombril et les genoux d’après la majorité des savants) de ne pas perdre son temps et, plus important encore, ne pas excercer le sport aux dépens de choses plus importantes.

Sans aucun doute la négligence des obligations est l’un des plus grands péchés. Allah, glorifié soit-Il, dit (sens des versets) :

·        « Qu'avez-vous fait pour mériter l'Enfer (Saqar)?», demanderont-ils à ces derniers * Et les damnés de dire : «Nous n'étions pas de ceux qui accomplissaient la salât. » (Coran 74/42)

·        « Malheur à ceux qui, en faisant leur salât, * l'exécutent sans conviction ou s'en laissent distraire » (Coran 107/4-5)

 

Selon les exégètes, le verset parle de ceux qui retardent la salât après son temps prescrit. Le Prophète () a dit : « Rien ne sépare l'homme de l'incroyance plus que la négligence de la prière.» Omar ibn al Khattâb () a dit : « Celui qui délaisse la prière ne jouira plus des privilèges de l'Islam. » ‘Abd Allah ibn Chaqîq, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Les Compagnons du Messager d’Allah () considéraient que rien de ce qu’on délaisse ne montre autant l’incroyance que la salât. »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation