Peut-on faire les invocations dans une autre langue que l’arabe ?
Fatwa No: 88514

Question

Je suis musulmane et je vis en France. L’invocation est la plus puissante arme du croyant mais est-ce que celle-ci doit obligatoirement être prononcée en arabe ou bien peut-on la dire en français ? N’est-ce pas qu’il nous est possible d’invoquer Allah dans à peu près tous les sujets ? Quel est le nombre d’invocations dans le Coran ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il ne fait aucun doute que l’invocation est la plus puissante arme du croyant comme vous l’avez mentionné. Le Prophète () a dit :
« L'invocation c'est l'adoration par excellence. » Ensuite il récita (sens du verset) :
« Et votre Seigneur dit : “Appelez-Moi, Je vous exaucerai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés.” » (Coran : 40/26) (Al-Tirmidhî)

Quant à la question : est-ce que les invocations doivent être prononcées en arabe ou en français, alors nous disons que s’il est possible de dire l’invocation en arabe tout en comprenant la signification de celle-ci alors cela est préférable. En revanche, si une personne est incapable d’invoquer Allah en arabe alors elle doit invoquer dans sa langue, que ce soit la langue française ou une autre langue. Cependant, le mieux est de s’assurer que l’invocation comprend la traduction de ce qui se trouve dans le Coran ou la Sunna car les invocations du Coran et de la sunna sont authentiques et contiennent tous les bienfaits de ce bas monde et de l’au-delà.

En ce qui concerne votre parole : « N’est-ce pas qu’il nous est possible d’invoquer Allah dans à peu près tous les sujets ? » La réponse à celle-ci est que le musulman a le droit d’invoquer Allah, exalté soit-Il, en Lui demandant ce qu’il souhaite parmi les bienfaits de ce bas monde et de l’au-delà. Cependant, il n’est pas permis de Lui demander quelque chose qui est un péché, une rupture des liens de parenté ou autres interdits en vertu de la parole du Prophète () :
« Nul ne fait une invocation sans qu’Allah ne lui donne ce qu’il a demandé ou n’écarte de lui un mal, tant qu’il ne demande pas quelque chose qui est un péché ou une rupture des liens de parenté. » (Al-Tirmidhî et d’autres)

Le Prophète () a dit aussi :
« Allah exauce vos invocations tant qu’elles ne comportent pas un péché ou une rupture des liens de parenté ou tant que vous ne vous montrez pas impatients en disant : “j’ai invoqué et Allah ne m’a pas exaucé” et en délaissant les invocations. » (Boukhari dans Adab al-Mufrad)

D’autre part, il ne convient pas à un musulman de se contenter uniquement d’invoquer Allah en Lui demandant de satisfaire ses intérêts profanes et d’oublier l’au-delà. Allah, exalté soit-Il dit (sens du verset) : 
 « […] Mais il est des gens qui disent seulement : “Seigneur! Accorde nous [le bien] ici-bas!” - Pour ceux-là, nulle part dans l'au-delà. » (Coran : 2/200)

L’imam al-Qurtubî a dit : « Il est possible que cette menace vise également le croyant dont les invocations ne concernent que ce bas monde. »

En ce qui concerne les invocations du Noble Coran, elles sont extrêmement nombreuses et il est très difficile de les citer toutes dans ce genre de fatwa. Cependant, nous allons en mentionner certaines (sens des versets) :

·        « […] Seigneur! Accorde nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l’au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu ! » (Coran : 2/201)

·        « Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur. Seigneur! Ne nous charge pas d'un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles. » (Coran : 2/286)

·        « Seigneur! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur ! » (Coran : 3/8)

·        « Qui disent : “Ô notre Seigneur, nous avons foi; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du Feu.” » (Coran : 3/16)

·        « Seigneur! Nous avons cru à ce que Tu as fait descendre et suivi le messager. Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent. » (Coran : 3/53)

·        « Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant : “Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux.” » (Coran : 59/10)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui