Sa nouvelle épouse prétend qu’il est impuissant et lui demande le divorce
Fatwa No: 89145

Question

J’ai 46 ans. J’ai épousé le mois passé ma seconde femme, après avoir divorcé de la première. J’ai fait la connaissance de ma seconde épouse via Internet avant de l’épouser. Une semaine après le mariage, elle a demandé le divorce. Quand je l’ai interrogé sur la raison, elle m’a dit que je suis sexuellement faible. Je lui ai répondu que je ne savais pas cela et que j’allais voir un médecin ou recourir à des médicaments. Mais elle a refusé et a commencé à parler de son entretien. Elle m’a même menacé de m’interdire de voyager si je ne divorce pas. Elle réside dans le golfe persique et je ne l’ai pas trompée. Je l’aime beaucoup et elle m’aime certes de retour. Que dois-je faire ? J’habite aux États-Unis et j’ai chargé un avocat de lui payer sa pension et de poursuivre les procédures du divorce. Mais qu’en est-il si je refuse de divorcer ? N’ai-je pas le droit à ce qu’elle me donne l’opportunité de consulter un médecin ? Quel est votre avis ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si la tare mentionnée est l’impuissance sexuelle, votre épouse a le droit de demander le divorce et vous avez le droit de retarder le divorce pendant un an, comme a stipulé 'Umar ibn al-Khattâb, . Cependant, votre épouse n’a le droit de demander le divorce que si elle n’a pas pris connaissance de ce défaut avant le mariage, ou qu’elle en a pris connaissance après le contrat de mariage sans manifester son désaccord.

 

Si ce défaut n’empêche pas le coït, elle n’a pas le droit de demander le divorce, et nous lui conseillons de faire preuve de patience et de se faire belle pour son mari, comme nous vous conseillons de chercher remède à cette faiblesse.

 

Si votre épouse insiste à obtenir le divorce et que la vie conjugale devient impossible, il est préférable de divorcer d’elle, mais vous avez le droit de refuser de divorcer, à moins qu’elle ne vous paye une compensation.

 

Nous devons en l’occurrence attirer votre attention sur certains points :

 

1- Si vous formulez le divorce oralement ou par écrit, il sera effectif, que l’avocat poursuive ou non les procédures du divorce.

 

2- Puisque les questions du mariage et du divorce sont délicates et font l’objet de litiges, vous devez plutôt consulter un tribunal islamique.

 

3- Le musulman ne doit pas résider dans un pays non islamique, s’il est incapable d’y pratiquer sa religion. Si vous êtes issu d’un pays islamique, vous devez y retourner, à moins d’une nécessité ou d’un besoin.

 

4- Les conversations entre les hommes et les femmes sur Internet sont fort dangereuses et contiennent beaucoup de facteurs de corruption, et souvent, le mariage issu de ces conversations est voué à l’échec, puisqu’il n’est pas fondé sur des bases religieuses et réalistes.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui