Il souffre de frustration et les médicaments qui lui sont prescrits ont diminué considérablement son désir sexuel
Fatwa No: 89817

Question

Je souffre de frustration et les médicaments qui me sont prescrits contre cette maladie influent sur mes performances sexuelles. Je ne peux satisfaire les désirs de mon épouse. Cela ne signifie pas l’absence de désir sexuel car parfois je ressens du désir et je me masturbe malgré le fait que ma virilité soit faible et déficiente. Est-ce que je commets un péché ? Qu’en est-il de mon épouse pour qui je ne ressens plus aucun désir depuis de nombreuses années à cause de mon abus des médicaments que je prends ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et  ses compagnons :

Sachez, cher frère, qu’il n’y a pas de maladie qui n’ait de remède. Cette maladie que vous nommez frustration peut être un état passager ou la conséquence de certaines pressions psychologiques dues au fait de trop penser à certains problèmes ou simplement à une hypersensibilité face à certains agissements auxquels vous êtes confronté. Il se peut également que cela soit dû à une maladie physique. Dans les deux cas, il faut consulter des spécialistes de confiance.

La meilleure chose que l’on puisse conseiller pour traiter un tel état – en plus des médicaments appropriés – est de renforcer sa foi et d’apaiser son cœur par l'évocation du Tout-Miséricordieux. Parmi les moyens de réaliser cela, citons :

Premièrement : réciter le Livre d’Allah, exalté soit-Il et le méditer.

Deuxièmement : se rapprocher d’Allah, exalté soit-Il en accomplissant des actes d’adoration surérogatoires après les actes obligatoires (dont les prières).

Troisièmement : s’efforcer d’évoquer assidûment Allah.

Quatrièmement : préférer ce qu’Allah aime aux passions de son âme.

Cinquièmement : réfléchir sur les signes d’Allah dans l’univers et méditer sur Ses Noms et Attributs .

Sixièmement : fréquenter les gens pieux et les endroits bénis comme la mosquée et autres.

Nous espérons que vous guérirez par la permission d’Allah, exalté soit-Il si vous suivez ces conseils, et vous vous connaissez mieux que qui quiconque. Recherchez donc ardemment ce qui est dans votre intérêt, demandez l’aide d’Allah et ne faiblissez pas.

Concernant ce que vous avez mentionné, à savoir l’impuissance sexuelle et l’absence de désir envers votre épouse, cela est passager et nous espérons que cela disparaîtra lorsque la maladie aura disparu. Nous vous recommandons ainsi qu’à votre épouse de faire preuve d’endurance face à cette situation. Par ailleurs, les nobles objectifs de la vie conjugale en dehors de la jouissance sexuelle sont suffisants pour garantir sa pérennité.

Nous attirons votre attention sur le fait que la masturbation est interdite et que  le musulman commet un péché en y ayant recours. Par conséquent vous devez l’éviter.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation