Partage de deux successions dont l’une nécessite le recours au ‘Awl
Fatwa No: 90635

Question

J’aimerais savoir comment partager l’héritage d’un père qui a laissé une épouse et deux filles, un frère et deux sœurs, après s’être acquitté des dettes. Sachant que ses possessions sont estimées à quarante mille, combien sera la part de chacun des héritiers ?
Il y a un autre cas semblable mais dont le défunt a laissé en plus un père et une mère. Qui héritera dans ce deuxième cas ? De combien sera la part de chacun des héritiers constitués d’un père, d’une mère, de deux filles, d’un frère et de deux sœurs ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Pour le premier cas du défunt qui a laissé une épouse, deux filles, un frère et deux sœurs : l’épouse aura le huitième de l’héritage à titre de fard. A ce propos, Allah, exalté soit-Il, dit : «[…]. Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez après exécution du testament que vous auriez fait ou paiement d'une dette.» (Coran 4/12). Les deux filles auront les deux tiers à titre de fard. A ce propos, le Très Haut dit : « […]. Si le défunt n’a que des filles, deux ou plus, elles auront droit aux deux tiers. […].» (Coran 4/11). Le reste après le prélèvement de la part de l’épouse et celle des deux filles revient en vertu des droit d’agnation (Ta’sîb) au frère et aux deux sœurs en donnant au frère une part équivalente à celle de au frère et aux deux sœurs, à condition qu’ils soient tous des frères et sœurs germains ou tous des frères et sœurs consanguins. Mais si certains sont germains et d’autres consanguins, le reste de l’héritage ira aux premiers et les seconds n’auront rien.

Supposons que les frères et sœurs du mort soient tous germains ou tous consanguins. L’héritage dans ce cas sera partagé en 72 parts, 9 pour l’épouse, 24 pour chacune des deux filles, 12 pour le frère et 6 pour chacune des deux sœurs.

Pour le deuxième défunt, si vous voulez dire qu’il a laissé une épouse, deux filles, un père, une mère, un frère et deux sœurs, l’héritage sera partagé ainsi :
l’épouse aura le huitième de l’héritage à titre de fard. Les deux filles auront les deux tiers à titre de fard. La mère aura sixième à titre de fard et le père le sixième à titre de fard. Allah, exalté soit-Il, dit à propos de la part de la mère et du père dans le cas où le défunt(e) laisse une progéniture : « Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. » (Coran 4/11). Le frère et les deux sœurs n’auront rien qu’ils soient tous germains, tous consanguins ou un mélange des deux. Comme les parts des héritiers à titre de fard dépassent la totalité de la succession, le partage de cette dernière nécessite le recours au ‘Awl qui consiste à partager la succession entre les ayants droit proportionnellement à leurs parts successorales.

L’héritage sera alors partagé en 27 parts: la mère en perçoit quatre parts, le père en perçoit quatre parts, la femme en perçoit trois parts et les deux filles en perçoivent seize parts à elles deux, c'est-à-dire huit parts pour chacune d'elles.

Nous vous conseillons cependant de soumettre l’affaire à un tribunal islamique pour qu’il décide du partage, car l’héritage est une question délicate et il se peut qu'un héritier ne soit découvert qu'après recherche ou que les héritiers ignorent l'existence d'un testament, d'une dette ou d'un autre droit. Il ne faut donc pas vous contenter de cette réponse, donnée en se basant sur les données de votre question.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui