Elle s’est mariée sans l’accord de son père
Fatwa No: 90689

Question

Je suis mariée depuis dix ans et j’ai quatre enfants. Mes parents ont refusé mon mariage et j’ai dû me marier hors de mon pays. L’imam qui a conclu le mariage en présence de deux témoins m’a demandé la permission d’être mon Waliye (tuteur matrimonial), et je l’ai lui ai donnée. Après le mariage, je me suis installée avec mon mari dans son pays, et j’ai appelé mes parents pour leur demander de me pardonner. Mon père m’a pardonné, mais ma mère a refusé. Quand j’ai mis mon premier enfant au monde, ma mère m’a pardonné. Un an et demi après le mariage, nous nous sommes rendus, mon mari, mon fils et moi, chez mes parents, où j’ai accouché de mon deuxième enfant, puis nous sommes rentrés quelques mois après. Je n’ai pas homologué mon acte de mariage dans mon pays ; mon mariage est-il valide ? Mon mari me dit qu’il est valide puisque mon père m’a pardonné et a accepté notre visite dans sa maison. Qu’en pensez-vous ?

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Le mariage d'une femme sans la permission de son Walyie est nul, car le Prophète () a dit :
« Pour toute femme qui se marie sans le consentement de son Waliye (tuteur matrimonial), son mariage est nul, son mariage est nul, son mariage est nul » (Abû Dâwûd et al-Tirmidhî).

Vous devez donc vous séparer immédiatement de votre mari et faire un nouveau contrat de mariage avec la permission de votre Waliye et en présence de deux témoins probes. Le consentement du Waliye après le mariage ne le rend pas valide. Nous devons attirer votre attention sur deux points :

1- Les enfants seront affiliés à leur père, même si le contrat de mariage est invalide, car leur père a conclu ce mariage en croyant qu’il était valide. Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Selon l’avis unanime des oulémas, tout enfant issu d’un mariage que le mari pense être valable doit être affilié à ce dernier et chacun des deux hérite de l’autre, même si le contrat de mariage est invalide ».

2- Le mariage de la femme sans la permission de son Waliye est valide si celui-ci l’empêche de se marier avec un homme compatible qu’elle accepte. Il faut que cela soit prouvé auprès d’un tribunal islamique, comme l’affirment certains oulémas.
Cependant, certains autres estiment que le Waliye ne doit pas être considéré comme faisant obstruction au mariage de sa fille sauf s’il a refusé plusieurs fois des prétendants compatibles.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui