Le jour de Arafat

Le jour de Arafat
4767 784

 

 

 

 

Le jour de Arafat est le neuvième jour du mois de Dhoul Hidja. C’est le jour qui précède le jour du sacrifice, Aïd al Adha. Il symbolise le jour du jugement dernier et rappelle notre rencontre avec Allah. C’est un jour béni : Allah, Exalté soit-Il, a juré par ce jour dans le Coran en raison du grand nombre de ses bienfaits, de la descente des Anges, de la miséricorde en ces lieux et le Diable n’a jamais été aussi exécrable et ignoble qu’en ce jour.

 La station ou arrêt  à Arafat est le pilier le plus important du pèlerinage. Le Prophète, , a dit : « Le pèlerinage, c'est la station (arrêt) à Arafat. » Rapporté par l'imam Tirmidhi.

 Lorsque le pèlerin arrive à Arafat, si cela lui est possible, il est préférable qu’il descende à Namira et qu’il y reste jusqu'à ce que le soleil commence à quitter le zénith, suivant ainsi l’exemple du Prophète Mohammed . Mais s’il a de la peine à le faire, il lui est permis de descendre à n’importe quel endroit à l’intérieur des limites de Arafat qui sont indiquées par des enseignes et des écriteaux.

Le stationnement  à Arafat commence à partir du moment où le soleil commence a décliner de son zénith et se prolonge jusqu'au coucher du soleil. Le pèlerin doit  passer tout son temps à faire la Talbiya, à implorer Allah, à demander Son pardon et à L’évoquer.

Lorsque le soleil commence à quitter le zénith et qu’arrive l’heure de la prière du Dhohr, la Sunna veut que l’imam fasse un sermon dans lequel il explique ce qui est prescrit au pèlerin en ce jour et durant les jours qui vont suivre, exhorte les gens au bien et leur rappelle les préceptes de l’Islam, les devoirs du musulman envers son Seigneur, sa famille et ses frères musulmans, comme le fit notre Prophète Mohammed . Ensuite, il est recommandé au pèlerin d’accomplir les prières de Dhohr et de l’Asr ensemble à l’heure de la première avec un seul Adhan et deux  Iqama (appel qui précède immédiatement la prière) distinctes en réduisant  de moitié le nombre de Rakaâte que comporte chacune. Il n’a à accomplir aucune prière ni avant, ni entre, ni après ces deux prières.

 Lorsque le pèlerin accomplit la prière du Dhohr et celle de l’Asr de la manière que nous venons d’expliquer, il doit s’appliquer dans l’adoration de son Seigneur, profiter de cette occasion magnifique pour  faire beaucoup d’évocations (Dhikr) et d’invocations, en glorifiant Allah, Exalté soit-Il, professant Sa louange, proclamant Son unicité, se  repentant  auprès de Lui et Lui demandant  pardon jusqu'à ce que le soleil se couche. Il doit lever ses deux mains au cours des invocations et  s’orienter vers la direction de la Qibla dans un état d’humilité, de servilité et de profond recueillement  montrant ainsi  à   son Créateur et Maître son besoin et sa faiblesse.

Il doit s’appliquer à implorer  Allah de lui donner les biens de ce monde et  ceux de l’au-delà et surtout se méfier de toute action qui lui fait perdre les récompenses et les rétributions en ce lieu solennel.

Le Messager d’Allah, , a dit : « Au jour de ‘Arafat, Allah délivre de l’Enfer plus de serviteurs qu’Il ne le fait en aucun autre jour ! » Hadith rapporté par l’imam Muslim d’après Aïcha ).

Le Messager d’Allah, , a dit également : « La meilleure des invocations, Douaâ, c’est l’invocation du jour de Arafat. Et la meilleure des paroles que j’ai prononcée, ainsi que les Prophètes avant moi est : La Ilaha Illa Allah wahdahou La Charika Lah, Lahou Al Moulkou wa Lahou Al Hamd wa Houwa Ala Koulli Chay’ine Qadir ! » ce qui signifie : « Il n’existe pas de divinité autre que Allah, à Lui appartient la royauté, à Lui reviennent les louanges et c’est Lui Qui est capable de tout » Hadith rapporté par l’imam Thirmidi et l’imam Al Bayhaqi et déclaré authentique par Cheikh Al-Albani.

 

 

Articles en relation

Vertus du Hadj