L'attitude du Prophète envers sa famille durant le Hadj

L
4731 817

Il existe de nombreux exemples, qui illustrent la bonté du Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, envers sa famille et ses proches. Il convient de souligner que les membres de sa famille (Ahl Al Baït) ont partagé ce qu’ils ont appris de lui, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, avec le peuple. Si l'on étudie les rites du Hadj  attentivement, on constate qu’un grand nombre de ses règles sont rapportées par les  membres de sa famille et ceci s’explique par le fait qu'ils étaient les plus proches de lui.

Voici les plus importants aspects de cette bonté :


1. L’enseignement des règles du pèlerinage.


Le Prophète a fait de son mieux pour enseigner aux membres de sa famille l'importance des rites du Hadj afin qu’ils l’accomplissent correctement et conformément aux prescriptions d’Allah, Exalté soit-il .

Oum Salama, qu'Allah l'agrée, a rapporté : « J'ai entendu le Prophète dire : « Ô  membres de la famille de Mohammed ! Récitez la Talbiya avec l'intention d'effectuer la Omra avec le Hadj .» (Muslim)

Il a, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, également dit à Aicha, qu'Allah l'agrée, qui avait alors ses menstrues avant d'effectuer Tawaf : « Fais tout ce qu’un pèlerin fait à l’exception du Tawaf autour de la Maison Sacrée (la Kaâba). » (At-Tirmidhi).

Il a, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, dit à Oughaïlama Ibn Abdalmouttaleb, qu'Allah l'agrée, dans la nuit de Mouzdalifa : « N’effectue pas le jet des cailloux contre la Djamra avant le lever du soleil. » (At-Tirmidhi)

 
2. Il leur a apporté son réconfort et les a consolé.


Le Prophète avait l’habitude de consoler les membres de sa famille lors des périodes de difficultés. Il aimait, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, leur faire plaisir (à condition bien-sûr que cela ne contredise pas les commandements d’Allah). L'exemple le plus connu est lorsqu’il, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, a vu Aïcha, qu'Allah l'agrée, pleurer parce qu'elle ne pouvait effectuer aucun rite de la Omra (du fait qu’elle était en période de menstrues) : il, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, la réconforta et lui a dit: « Ne t’inquiètes pas, tu es une femme et Allah a décrété que toutes les femmes devaient avoir des menstrues, donc effectue ton Hadj  et prie Allah pour qu'il soit accepté. » « Ô Messager d’Allah ! dit-elle, mes amies ( coépouses) repartirons d’ici avec les deux : le Hadj  et la Omra alors que moi je repartirai seulement avec le Hadj. » Le Prophète ordonna à Abderrahmane Ibn Abou Bakr, qu'Allah l'agrée, de se rendre à Tan’ïm (une zone située en dehors de La Mecque) avec Aicha, qu'Allah l'agrée, où elle a récité la Talbiya avec l'intention d'effectuer une Omra. » (Boukhari)


3. La protection contre les péchés.


Le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, s’est consacré à purifier les membres de sa famille de leurs péchés et de toutes les mauvaises actions qu'ils avaient commises. Il a prévenu et empêché tout mauvais acte qu'ils avaient envisagé, comme par exemple lorsqu’il a empêché Al Fadhl Ibn Abbas, qu'Allah l'agrée, de regarder la femme du peuple de Khath'âm qui était venue poser au Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, une question.

 

4. Il les encouragea à faire de bonnes actions.


Le Prophète avait pour habitude d’exhorter les siens  à faire de bonnes actions et leur enseigner que celles-ci feraient parties de leur provision pour l'au-delà.

A titre d’exemple, il passa près de ses cousins qui étaient en train de puiser de l'eau du puits de Zamzam pour servir les gens. Il a, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, dit : « Continuez de puiser l'eau de Zamzam Banou Abdalmouttaleb ! Si je n'ai pas peur que d'autres personnes viennent vous concurrencer, j'aurais pris part avec vous." (Boukhari)


5. Il les a protégé contre les tentations.


Les cœurs peuvent être corrompus et les esprits se laisser distraire par la tentation. Quand un grand nombre d’hommes et de femmes sont rassemblés dans un même lieu, l'occasion est propice à la tentation, en particulier celle des femmes (pour les hommes). Le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, était très attentif à ce que les membres de sa famille ne soient pas sujets à ce genre de problème au cours du Hadj. Par exemple, ses femmes voilaient leurs visages quand elles étaient en Ihram chaque fois qu’il y avait des hommes à proximité, mais elles levaient leurs voiles quand les hommes s’éloignaient. (Boukhari)


Le Prophète donna l’instruction à ses épouses de ne pas se mélanger avec les hommes au cours du Tawaf bien que les hommes et les femmes soient ensemble au cours de son  l'exécution selon le sens du Hadith rapporté par Oum Salama qu'Allah l'agrée. Elle a indiqué que le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, lui a dit : « Fais ton Tawaf derrière les gens sur le dos de ton chameau. » (Boukhari). Dans une autre version le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, lui a dit : « Quand la prière de l'aube est annoncée effectue le Tawaf sur le dos de ton chameau pendant que les pèlerins accomplissent leurs prières.»


6. Son bon comportement à leur égard.

 
Il n'est pas exagéré de dire que l’attitude tendre et douce du Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, à l’égard des membres de sa famille est une forme de bienfaisance. Toutes ses action se révèlent comment il était pour eux magnanime et généreux.

Voici quelques exemples:

Le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, a tenu à ce que tout les membres de sa famille l’accompagnent pour effectuer avec lui le Hadj  et a persuadé ceux qui hésitaient comme par exemple ce fut le cas pour Dhibaâ , qu'Allah l'agrée : « Je souffre », dit-elle, lorsque le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, lui a dit qu'il voulait accomplir le Hadj . « Accomplis le Hadj  et rajoute dans ta déclaration : « Ô Seigneur ! Je mettrais fin à mon Ihram là où Tu m’arrêteras. » (Assira Annabawiya)

 
7. Il demanda leur conseils et leur aide


Le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, a demandé aux membres de sa famille de l'aider et a employé certains d'entre eux.

Voici quelques exemples:

Le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, a demandé à son épouse Aïcha, qu'Allah l'agrée, de faire des guirlandes pour son chameau, à l'aide de laine qu'elle avait à Médine avant qu'il ne fasse son Ihram. (Ibn Maja)

Ibn Abbas, qu'Allah l'agrée, rapporte un autre exemple : « Assis sur le dos de sa chamelle à Al Aqaba, le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, m’a dit : « Ramasse sept cailloux pour moi. »,  ce que j’ai fait. » [Ibn Maja]

Le Prophète, Salla Allahou Alaihi  wa Sallam, a demandé à Ali d’égorger le reste des chameaux (qu’il restait à égorger) pour lui et lui a ordonné de donner la viande, la peaux et des couvertures aux pauvres en guise d’aumône. (Boukhari)



 

Articles en relation

Vertus du Hadj