Le Jour de 'Arafat

Le Jour de
33114 2352

Ce qui distingue les dix premiers jours de Dhoul Hidjah et les rend préférables aux autres jours de l'année, c'est le fait que parmi eux se trouve le jour de 'Arafat. C'est un jour parmi les plus glorieux d'Allah, Exalté soit-Il, où les péchés sont pardonnés et les invocations exaucées et où le Seigneur est fier de Ses serviteurs devant les habitants des cieux. Le jour de 'Arafat est pour les musulmans le jour du parachèvement de la religion et de l'accomplissement de la grâce. Un Juif dit à ‘Omar Ibn Al-Khattaab, qu'Allah soit satisfait de lui, « Ô émir des croyants ! Vous récitez dans votre livre un verset tel que, s’il nous avait été révélé, à nous les juifs, nous aurions fait de ce jour un jour de fête ! »

- « De quel verset s’agit-il ? », demanda 'Omar.   
- « Il s’agit du verset (sens du verset) :
« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous » (Coran 5/3).
- « Nous connaissons le jour et le lieu de révélation de ce verset au Prophète (). C’était un vendredi au cours duquel il avait stationné à ’Arafat », dit 'Omar, qu'Allah soit satisfait de lui (Boukhari et Mouslim).  
Le jour de 'Arafat est une source de fierté et une fête pour les musulmans. Le Prophète (Sallah Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :
« Les jours de ‘Arafat, du Nahr (sacrifice) et de Tachriiq (les trois journées suivantes) constituent une période de fête pour nous, musulmans, des journées où l’on mange et boit [à satiété] » (At-Tirmidhi).
Le jour de 'Arafat est le jour du pardon et de l’affranchissement de l’Enfer, et le jour où Allah, Exalté soit-Il, est fier des gens rassemblés sur le mont ‘Arafat. Quel jour majestueux et quelle scène magnifique ! Le Prophète () a dit :
 « II n'est pas de jour où Allah affranchit autant de Ses créatures du feu de l'Enfer que le jour de 'Arafat. Allah descend jusqu'au Ciel le plus bas, vante le mérite des pèlerin rassemblés à 'Arafat auprès des Anges et dit : « Que veulent ceux-ci ? » (Mouslim).
Dans un autre Hadith, il () a dit :
« Allah vante les mérites, auprès des Anges, des pèlerins rassemblés à ‘Arafat et dit : « Regardez Mes serviteurs, ils sont venus vers Moi couverts de poussière et les cheveux en bataille » (Ahmad).
Allah, Exalté soit-Il, fit du jour de 'Arafat un prélude au jour du Nahr (jour de l'immolation). 'Arafat, c'est le jour du stationnement et de la dévotion, celui du repentir et du pardon. Le jour du Nahr est le jour de l'arrivée et de la visite. Pour cette raison, on donne à ses circumambulations le nom de Tawaaf Az-Ziyarah ou Tawaaf Al-Ifaadhah (circumambulations de la visite ou du déferlement). La veille de 'Arafat, après que les pèlerins ont été purifiés de leurs péchés, leur Seigneur les autorise à Lui rendre visite et à entrer dans Sa maison. Grâce à 'Arafat, le pèlerin parvient au jour du Nahr totalement purifié. Le Prophète () a dit à Bilaal :
« Ô Bilal, ordonne aux gens de garder le silence et d'écouter ». Ensuite il dit : « Allah vous a fait une faveur à l'occasion de votre rassemblement. Allah a pardonné aux malfaisants grâce aux bienfaisants et a exaucé les invocations de ces derniers. Rendez-vous à Mina au nom d'Allah » [Ibn Madjah et qualifié d'authentique (Sahih) par certains savants ].
Tous ceux qui souhaitent être pardonnés et affranchis de l'Enfer doivent s'en tenir, en ce jour glorieux, aux actes qui permettent de solliciter l'affranchissement et le pardon. Le premier de ces actes est de préserver les membres du corps de tout interdit. Ibn ‘Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, a dit : « Un tel montait en croupe derrière le Prophète () le jour de 'Arafat. Le jeune homme se mit à observer les femmes et à les contempler. Le Prophète () lui détourna plusieurs fois le visage avec la main. Mais le jeune homme continua à les regarder. Le Prophète () lui dit alors : « Ô mon neveu, celui qui en ce jour maîtrise ses oreilles, son regard et sa langue, Allah lui pardonne ses péchés » (Ahmad) ». L’Isnâd (la chaine de transmission) de ce Hadith est contesté par certain.
Le jeûne est un autre acte recommandé le jour de 'Arafat. Le Prophète () a dit : « Le jeûne du jour  de 'Arafat permet d’expier les péchés de l’année précédente et ceux de l’année en cours » (Mouslim). Mais ce jeûne n'est recommandé qu'à celui qui n’accomplit pas le pèlerinage. Il n’est pas institué pour le pèlerin car le Prophète () a bu à Arafat tandis que les gens le contemplaient. Le but de l'interdiction du jeûne est de fortifier le pèlerin de façon à ce qu’il puisse invoquer et implorer Allah, Exalté soit-Il, toute l’après-midi à 'Arafat.
Multiplier les invocations et les implorations et surtout prononcer l’attestation de foi monothéiste qui est la base de l'Islam qu'Allah, Exalté soit-Il, paracheva ce jour-là, sont des motifs de miséricorde et de pardon. Le Prophète () a dit :  
« Les meilleures invocations sont celles qu'on fait le jour de 'Arafat et la meilleure parole que j'ai prononcée et que les messagers qui m'ont précédé ont aussi prononcée est : ‘Il n'y a d'autres divinités qu'Allah, Il est unique et n'a point d'associés. A Lui la royauté et la louange et Il est Omnipotent’ » (At-Tirmidhi).
Le pèlerin doit multiplier les invocations. Il doit demander le pardon et l'affranchissement de l'Enfer tout en observant les règles de bonne conduite durant l'invocation. Il doit se mettre dans la direction de la Qiblah en levant les mains vers le ciel, suppliant et implorant. Ceci en suivant l'exemple de la meilleure des créatures, notre Prophète (). Dès qu'il finit sa prière, le Prophète () se rendit sur le mont. Il se tenit près des rochers, s'orienta vers la Qiblah et se mit à invoquer son Seigneur jusqu'au coucher du soleil.
 
Garde-toi, frère pèlerin, des mauvaises actions et des actes de désobéissance qui peuvent t'empêcher d'obtenir le pardon d'Allah, Exalté soit-Il, comme l'arrogance et la persistance dans les péchés majeurs. Introduis-toi auprès de ton Seigneur par la porte de la soumission et de l'humilité afin d'être agréé par Lui. Allah, Exalté soit-Il, est le Meilleur de ceux que l'on puisse solliciter ; Il est le plus Généreux et nous plaçons nos espoirs en Lui.
 
Frère pèlerin, le stationnement à ‘Arafat est une entreprise majestueuse et glorieuse face à laquelle les vertueux éprouvèrent des sentiments variés. Certains d'entre eux ont été envahis par la peur et l'embarras face au Seigneur, comme Motraf ibn ‘Abd Allah ibn al-Chakhir et Bakr al-Mozani. Alors qu'ils stationnaient à 'Arafat, l'un d'eux dit : « Ô Seigneur, ne refuse pas les invocations des gens en stationnement sur le mont à cause de moi ». Et l'autre dit : « Combien noble et prometteur ce lieu de stationnement aurait-il été si je n’en avais pas fait partie ». Al-Fodhayl ibn 'Iyaadh stationnait à 'Arafat pendant que les gens invoquaient Allah, Exalté soit-Il, il se mit à pleurer à chaudes larmes au point de ne plus être en mesure de faire ses invocations. Alors le soleil était sur le point de se coucher, il leva la tête vers le ciel et dit : « Même si Tu me pardonnes, j'ai honte de moi-même, Seigneur ».
 
D'autres s'accrochèrent à l'espoir d'obtenir la miséricorde et la générosité d'Allah, Exalté soit-Il. Ibn Al-Mobarak raconte : « Je suis allé voir Sofyan al-Thawri la veille de 'Arafat. Il était agenouillé par terre et il pleurait abondamment. Je lui demandai : ‘Qui dans ce rassemblement se trouve dans la plus mauvaise situation ?’ ». Il répondit : ‘Celui qui croit qu'Allah ne lui pardonnera pas ses péchés’ ». Al-Fodhayl ibn ‘Iyadh vit les gens pleurer et égrener les noms d'Allah, Exalté soit-Il, la veille de 'Arafat, et il dit : « Si ces gens se rendaient auprès d’un homme et lui demandaient  de cette façon le sixième d'un dinar, croyez-vous qu'il les repousserait ? ». - « Non », répondirent-ils. « Il est plus facile à Allah de pardonner les péchés qu'à cet homme de donner le sixième d'un dinar », dit Al-Fodhayl.
 
Frère pèlerin, tu dois réunir dans cet immense rassemblement la crainte d'Allah, Exalté soit-Il, et l'espoir en Lui. Craindre son châtiment et espérer son pardon. Rappelle-toi, durant ton stationnement, un jour où les affres seront immenses, un jour où les serviteurs se tiendront nus et incirconcis devant leur Seigneur, où chaque âme sera rétribuée en fonction de ce qu’elle a acquis, sans que personne ne soit lésé. Fais tout ce que tu peux pour éviter la terreur de cette situation et prépare-toi alors que c’est encore possible, et avant qu’il ne soit trop tard.

Articles en relation

Vertus du Hadj