Une proclamation d'Allah et de Son Messager

Une proclamation d
4534 848

Allah, Exalté soit-Il, dit : «Une proclamation aux gens, de la part d’Allah et de Son messager, au jour du Grand Pèlerinage » (Coran 9/3).

« Proclamation » : ce mot est cité au sens d’annonce et de communication. Le verset ordonne aux Musulmans d’informer les polythéistes qu'Allah, Exalté soit-Il, désavoue tout polythéiste qui rejette la doctrine de son Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam et qui refuse l'Islam comme religion et comme ligne de conduite.
 « aux gens » : il est question ici des croyants et des autres. Car cette proclamation s'adresse à l'ensemble des gens.
« au jour du Grand Pèlerinage » : les exégètes avancèrent plusieurs explications pour déterminer le sens de « Jour du Grand Pèlerinage». Le plus probable est qu’il s’agit du jour du Nahr (jour du sacrifice où les bêtes sont immolées).
Cette proclamation eut lieu durant le pèlerinage qu'Abou Bakr, qu'Allah soit satisfait de lui, accomplit à la tête d’un groupe de gens. Le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, envoya ‘Ali, qu'Allah soit satisfait de lui, en lui ordonnant de transmettre aux gens la Sourate Baraa'ah, le Désaveu. ‘Ali fit la proclamation le jour du Nahr (jour de l'immolation) à Mina en lisant cette sourate du début jusqu'aux versets 30 ou 40 comme il est rapporté par Boukhari et Mouslim, et les différents livres de Hadiths.
Dans un Hadith, Abou Horayrah, qu'Allah soit satisfait de lui, rapporte ceci : « Abou Bakr As-Siddiiq, qu'Allah soit satisfait de lui, m'envoya durant ce pèlerinage parmi les annonciateurs. Il les envoya le jour du Nahr (jour de l'immolation) à Mina pour annoncer qu'aucun polythéiste ne pourrait faire le pèlerinage à partir de l’an prochain ni faire des circumambulations nu autour de la Ka'ba. Puis le Prophète Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, envoya ‘Ali à la suite d’Abou Bakr, qu'Allah soit satisfait de lui, et lui ordonna de réciter des versets de la Sourate Baraa’ah, le Désaveu ». Abou Horayrah dit : « Il fit la proclamation avec nous aux gens de Mina le jour de l'immolation, en récitant la Sourate Baraa’ah, le Désaveu, qu'aucun polythéiste ne pourrait faire le pèlerinage à partir de l’an prochain ni faire des circumambulations nu autour de la Ka'ba » (Boukhari).
Dans un autre récit, Abou Horayrah, qu'Allah soit satisfait de lui dit: « Abou Bakr rompit leur pacte cette année-là et par conséquent, aucun polythéiste ne fit le pèlerinage l’année où le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, fit le pèlerinage d'adieu » (Boukhari).
Ce noble verset nous enseigne que la nouvelle selon laquelle Allah, Exalté soit-Il, et Son Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, désavouent les polythéistes signifie l’interdiction aux Musulmans en tous lieux et à toutes époques de s’allier à ceux qui ne respectent à leur égard ni parenté ni pacte conclu et attendent la moindre opportunité pour leur faire du mal. Cette annonce indique également que la porte du repentir est ouverte à ceux qui ont combattu Allah, Exalté soit-Il, et Son Prophète et ont fait preuve d'hostilité envers les partisans d'Allah, Exalté soit-Il, et que ceux qui s’en détournent ne pourront pas réduire Allah, Exalté soit-Il, à l'impuissance. Allah, Exalté soit-Il, est souverain en Son Commandement, mais la plupart des gens ne savent pas.     

Articles en relation

Vertus du Hadj