La mémorisation du Coran

La mémorisation du Coran
3779 1216

Tout au long de sa mission bénie, le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) reçut la Révélation. Il lui accorda la plus grande importance, la mémorisa, la transmit et la récita de jour comme de nuit. Le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) en vint à remuer sa langue avec le Coran après Jibrîl (Gabriel), de peur d’en oublier un seul mot. Mais Allah, exalté soit-Il, lui ordonna de ne pas hâter la Révélation et le rassura que c’est Lui, exalté soit-Il, qui prend en charge la préservation de son Livre et qu’Il se charge de le sauvegarder dans le cœur de Son Prophète et de lui accorder sa récitation et sa compréhension.

En effet, Allah, exalté et glorifié soit-Il, dit (sens des versets): "Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation,  son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter. Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation. A Nous, ensuite incombera son explication" (Coran : 75/16 à 19).
Les compagnons, qui entouraient le Prophète, se concurrençaient dans la mémorisation du Coran et sa récitation à tout instant. Au cœur de la nuit, leur récitation du Coran produisait comme un bourdonnement d’abeilles. Les deux Sheikhs — Al-Boukhari et Mouslim — ont rapporté que le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit : "Je reconnais bien les Ash`ariyyoun à leurs voix quand ils récitent le Coran en rentrant chez eux la nuit. Je reconnais également (les endroits de) leurs demeures quand ils récitent le Coran, bien que je n’aie pas vu de jour l’endroit où ils ont campé".
Les musulmans accordèrent la plus grande importance au Coran et l’étudièrent afin de le réciter dans leurs prières obligatoires, que ce soit des prières accomplies le jour ou la nuit, que la récitation soit silencieuse ou à haute voix, mais aussi pour accomplir les prières surérogatoires qu’ils faisaient pour l’Agrément d’Allah. Le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) les aidait et les inciter à faire cela. En outre, le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) choisissait parmi ses compagnons les meilleurs connaisseurs du Coran pour qu’ils l’enseignent aux autres.
Lorsqu’un Emigré arrivait, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) le confiait à un compagnon pour lui apprendre le Coran. Des voix élevées récitant le Coran émanait alors de la Mosquée du Prophète, si bien que le Prophète leur ordonna de baisser leur voix pour éviter qu’ils s’embrouillent.
Ainsi voyons-nous que le Coran fut sauvegardé dans les poitrines, récité abondamment — notamment dans les mosquées et les maisons — sa récitation étant une œuvre d’adoration d’Allah. Il fut appris par cœur par de nombreuses personnes, le récitant de jour comme de nuit, pendant la guerre et en temps de paix, conscients que la récitation du Coran est une œuvre qui les approche d’Allah et qui permet de connaître la religion. La pureté de leur disposition naturelle, leur bonne mémoire et la limpidité de leurs esprits les aidèrent à mémoriser le Coran. Ils surmontèrent l’analphabétisme répandu par la mémorisation et la récitation fréquente.
Ibn Al-Jazarî estime que "le fait de compter dans la transmission du Coran sur la mémorisation des cœurs et non sur les manuscrits constitue la plus noble caractéristique qu’Allah a accordée à cette communauté". Il s’appuya sur le hadîth authentique, rapporté par Mouslim, selon lequel le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dit : "Mon Seigneur m’a dit : Dresse-toi parmi les gens de Qouraysh et avertis-les. Je dis : O Seigneur, ils me fendront la tête. Il dit : Je vais t’éprouver et je vais éprouver par toi. Je vais te révéler un Livre que l’eau ne peut laver. Tu le réciteras pendant ton sommeil et en état d’éveil. Envoie des soldats et J’en enverrai autant. Combats ceux qui t’on désobéi par ceux qui t’ont obéi. Dépense et on dépensera pour toi". Allah a ainsi montré que le Coran n’aura pas besoin d’être inscrit dans un manuscrit que l’eau pourra laver et qu’il sera récité à tout moment. Cela constitue l’une caractéristique de ceux qui ont suivi le Prophète Mohammed  (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam): Leurs "évangiles" sont dans leurs cœurs, contrairement aux Gens du Livre qui n’ont sauvegardé leur révélation que dans des livres et qui ne peuvent la réciter par cœur.
Parmi les secrets déposés dans le Coran, c’est qu’il fut transmis de génération en génération, par des centaines, voire de milliers, voire des millions de musulmans, pour être un dépôt d’Allah, sauvegardé pour l’éternité. Très Véridique est la Parole d’Allah: "En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien" (Coran : 15/10).

Articles en relation