L'intercession des gens du Coran

L
7718 1845

Ali ibn Abi Talib (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit: "Quiconque lit le Coran, le mémorise, s'en tient à ce qui y est déclaré licite et s'interdit ce qui y est déclaré illicite sera non seulement admis par Allah au Paradis mais aura aussi la possibilité d'intercéder en faveur de dix membres de sa famille déjà voués à l'Enfer." Rapporté par Al-Tirmidhi.


Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit: "En vérité, ce qui est licite est clair et ce qui est illicite est clair aussi ; et entre les deux se trouvent des choses douteuses ; peu sont les gens qui connaissent si elles relèvent du licite ou de l'illicite. Celui qui s’éloigne des choses douteuses a certes préservé sa religion et son honneur, et celui qui y choit finira par commettre l’interdit à l’exemple d’un berger qui fait paître son troupeau autour d’un domaine réservé; proche est le moment où il y pénètrera. Ecoutez! Chaque roi dispose de son domaine réservé et le domaine réservé d'Allah sur Sa terre est constitué de ce qu'Il a interdit" (Rapporté par Al-Boukhari dans Al Adab, Mouslim, Abou Dawoud, At Tirmidi et An Nissai).

Ainsi donc le halal et le haram sont clairs dans le Coran. Quant aux  choses douteuses parce qu'elles sont à cheval entre le haram et le halal elles doivent être traitées comme indiqué dans le Hadith que nous venons de citer, c'est-à-dire que nous devons les éviter de peur de succomber aux interdits. Quiconque agit de la sorte sera introduit par Allah au Paradis tout en ayant la compétence d'intercéder en faveur des membres de sa famille.
 
L'intercession est bel et bien prévue dans le Coran et dans la Sunna. Quant à celui qui a appris le Coran et en a appliqué les préceptes, il pourra,  en raison de son mérite et de sa stature auprès d'Allah le Tout Puissant, d’intercéder en faveur d’autres. Les premiers qui auront le droit de profiter de cette intercession seront les parents de l'intéressé qui l'ont mérité pour en avoir été la cause, même s'ils ne sont pas de ceux qui connaissent le Coran. Toujours est-il qu'une telle intercession ne peut intervenir qu'avec la permission d'Allah qui l'accorde à qui Il veut au sujet de qui Il veut. Cependant il n'y a point d'intercession pour celui qui ne croit pas en Allah et en Son Messager. Aussi comme l'intercession du fils en faveur de ses parents est valable, celle du père (ou de la mère) pour sa progéniture est également de droit selon  le Coran. Ainsi Allah a cité l'invocation faite par le fils en faveur de ses parents (sens du verset): "ô notre Seigneur ! Pardonne-moi, ainsi qu'à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes" (Coran : 14/41). Il  a également fait part de l'invocation faite par le père pour ses enfants (sens des versets):
 " Ô mon Seigneur ! Fais que j'accomplisse assidûment la Salat ainsi qu'une partie de ma descendance ; exauce ma prière, ô notre Seigneur !" (Coran : 14/40).
"Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi." (Coran : 2/128). Cette invocation est destinée à leur servir dans ce monde mais aussi dans l'Autre où elle prendra la forme d'une intercession dont les bénéficiaires auront le plus besoin.
 
Il est confirme dans les hadiths authentique que seront habilités à intercéder les Prophètes, les Messagers d'Allah, le Coran, le jeûne, les actes de dévotion, les pieux serviteurs d'Allah.


Dans ce Hadith, en plus de l'intercession de l'homme en faveur de ses parents il y a aussi celle qui lui permet de sauver certains parmi les membres de sa famille qui sont déjà promis à l'Enfer. C'est une faveur qu'Allah accorde à qui Il veut mais également une récompense pour celui qui étudie le Coran, le mémorise et le met en pratique dans sa vie. N'est-ce pas Allah possède les meilleures récompenses. Comme les pieux intercèdent en faveur de leurs parents et de leurs proches, ils le font aussi, par la permission d'Allah, à ceux qui les ont enseigné, à ceux qui ont été leurs élèves, à ceux qui leur ont accordé une faveur, à ceux qui les aiment et à ceux qu'ils aiment eux aussi pour la cause d'Allah le Tout-Puissant.

Articles en relation