Caractéristiques du Coran médinois

Caractéristiques du Coran médinois
13626 3498

Après l’Hégire, les musulmans se sont installés à Médine et y ont formé la première ville islamique avec son administration, ses lois et son armée. Le Coran médinois est venu donc répondre aux exigences de cette nouvelle situation complètement différente de celle que connurent les musulmans dans la période mecquoise.

Ainsi, le Coran médinois abonde-t-il en versets concernant les rapports des hommes entre eux et réglementant ces rapports. Comme nous allons le voir à travers les quelques exemples que nous avons sélectionnés, des sujet comme la paix et la guerre, le commerce, le mariage, le divorce, l’héritage, la législation du travail, les aumônes, les interdits et leurs sanctions, sont largement traités dans les versets coraniques médinois.
« Ô vous qui croyez ! N'entrez pas dans des maisons autres que les vôtres avant de demander la permission [d'une façon délicate] et de saluer leurs habitants. Cela est meilleur pour vous. » (Coran 24/27)
« Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu'on vous fasse miséricorde. Ô vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe : ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que "perversion" lorsqu'on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes. Ô vous qui avez cru ! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. » (Coran 49/10 à 12)
« Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. » (Coran 24/30 et 31)
« Et s'ils inclinent à la paix, incline vers celle-ci (toi aussi) et place ta confiance en Allah, car c'est Lui l'Audient, l'Omniscient. » (Coran 8/61)
« Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés ; et Allah est certes Capable de les secourir. » (Coran 22/39)
« Certes, Allah a acheté des croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah : ils tuent, et ils se font tuer... » (Coran 9/111)
« Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes. S'ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d') Allah est immense et Il est Omniscient. » (Coran 24/32)
« Le divorce est permis pour seulement deux fois. Alors, c'est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse. » (Coran 2/229)
« Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire, alors, reprenez-les conformément à la bienséance, ou libérez-les conformément à la bienséance. Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort : vous transgresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même. » (Coran 2/231)
« Ô les croyants ! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allégement de la part de votre Seigneur et une miséricorde. Donc, quiconque après cela transgresse, aura un châtiment douloureux. » (Coran 2/178)
« Et dépensez dans le sentier d'Allah. Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. Et faites le bien. Car Allah aime les bienfaisants. » (Coran 2/195)
« Les Sadaqat ne sont destinées que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l'Islam), l'affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d'Allah, et pour le voyageur (en détresse). C'est un décret d'Allah ! Et Allah est Omniscient et Sage. » (Coran 9/60)
« Ô les croyants ! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit…» (Coran 2/282)
« …Mais prenez des témoins lorsque vous faites une transaction entre vous ; et qu'on ne fasse aucun tort à aucun scribe ni à aucun témoin. » (Coran 2/282)
« Ô les croyants ! Craignez Allah ; et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son Messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés. » (Coran 2/278-279)
« La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet » (Coran 24/2)
« Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n'acceptez plus jamais leur témoignage. » (Coran 24/4)
« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. » (Coran 5/38)
A l’époque mecquoise il n'existait que deux groupes : les polythéistes et les croyants. Un troisième groupe appelé les Munâfiqûn (les hypocrites) est né à Médine, après l'arrivée du Prophète () dans cette Cité bénie, surtout après que l'Etat Islamique s’y soit bien établi sur des bases solides. Les membres de ce groupe ne pouvant pas, par manque de force suffisante, engager ouvertement une action funeste à l’égard du Prophète () et des croyants se sont mis, tout en annonçant leur appartenance à l’Islam, à comploter discrètement contre les musulmans. Ils disent ce qu’ils ne pensent pas et feignent d’être ce qu’ils ne sont pas. En jouant ce double jeu, ils constituaient une sérieuse menace pour la société musulmane et pour les musulmans. Le Coran médinois est venu les dénoncés dans pas moins de trente-cinq occasions : tantôt en les couvrant d’ignominie, tantôt en décrivant leurs défauts et tantôt en dévoilant leurs complots :
« Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent: « Nous attestons que tu es certes le Messager d’Allah » ; Allah sait que tu es vraiment Son Messager ; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs. » (Coran 63/1)
« … Ce sont tes [vrais] ennemis. Méfie-toi d’eux. » (Coran 63/4)
« Les hommes hypocrites et les femmes hypocrites appartiennent les uns aux autres. Ils commandent le blâmable et interdisent le convenable et replient leurs mains (d’avarice). Ils oublient Dieu, eh bien, Lui aussi les oublie. Oui, ce sont eux, les hypocrites, qui sont les pervers. » (Coran 9/67)
Dans les versets médinois Allah, exalté soit-Il, s’adresse non plus aux « humains » ou « fils d’Adam », mais dit aussi :
« Ô vous les croyants ! » ou « Ô vous qui avez cru ! »
D’autre part, les plus longues sourates appartiennent au Coran médinois.
D’après Qatada toutes les sourates sont mecquoises saufs les sourates 2, 3, 4, 5, 8, 9, 13, 22, 24, 33, 47, 48, 49, 55, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65 et 110

Articles en relation