La négligence est une maladie mortelle

La négligence est une maladie mortelle
5809 3695

Allah a créé le genre humain uniquement dans le but de L'adorer. Il leur a soumis tout ce qu'il y a entre les cieux et la terre, a tout fait pour leur faire désirer le Paradis et leur faire peur de l’Enfer, les a informés des horreurs et des tourments qui les attendent après la mort.
Mais beaucoup oublient ces faits et les négligent : « [L'échéance] du règlement de leur compte approche pour les hommes, alors que dans leur insouciance ils s'en détournent. Aucun rappel de [révélation] récente ne leur vient de leur Seigneur, sans qu'ils ne l'entendent en s'amusant, » (Coran 21/1-2), de sorte que, si on les regarde de près, on réalise que nous sommes en face de gens qui, avec leur audace effrontée vis-à-vis d'Allah, marchent dans la voie des péchés et des désirs, sans tenir le moindre compte de leurs obligations religieuses. On ne peut, devant pareille situation, ne pas se demander si, au fond, ceux-ci croient vraiment au Paradis et à l'Enfer ? Ou bien ont-ils reçu une promesse de pouvoir échapper à l'Enfer comme si celui-ci était destiné aux autres ? Allah, exalté soit-Il, dit : « Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous ? » (Coran 23/115).
Curieusement les vers suivants s'appliquent à merveille au cas de ceux-ci :
"Ta journée, ô prétentieux dupé, est faite d'insouciance et de négligences
Alors que, dans tes nuits, il n'y a qu'un dormeur qui se moque d'une mort pourtant inéluctable
Tu t'occupes de choses dont tu regretteras les conséquences
C'est ainsi que vivent les animaux
."
 

Parmi les causes de l'insouciance vient, en premier lieu, l’ignorance d'Allah le Tout-Puissant et celle de Ses noms et attributs. A vrai dire, nombreuses sont les personnes qui ne connaissent pas comme il se doit leur Seigneur, sinon elles n'auraient pas omis de L'évoquer encore et toujours, de respecter Ses ordres et Ses interdictions, car la vraie connaissance rend le cœur disposé à vénérer, à aimer et à craindre Allah et à tout espérer de Lui. Le connaisseur ressent la honte d'être vu par Allah en état de désobéissance ou d’insouciance. Autant les ignorants d'Allah se réjouissent des péchés et des plaisirs sensuels, autant Ses connaisseurs se réjouissent de l'invocation et des actes d’adoration. Parmi les causes principales de l'insouciance, il y a les illusions que nous entretenons vis-à-vis de ce bas monde et le fait de céder aux plaisirs et aux désirs. Le Tout-Puissant dit : « Laisse-les manger, jouir (un temps), et être distraits par l'espoir ; car bientôt ils sauront ! » (Coran 15/3).
Le cas de ces derniers dénote d'un amour si effréné de ce bas monde qu'on dirait qu'ils comptent et espèrent y vivre éternellement et qu'ils sont convaincus qu'ils ne peuvent en avoir que ses plaisirs éphémères malgré le fait que le Coran affirme : « Ô hommes ! La promesse d'Allah est vérité. Ne laissez pas la vie présente vous tromper, et que le grand trompeur (Satan) ne vous trompe pas à propos d'Allah.» (Coran 35/5). Celui qui est ivre de ce monde ne se réveillera que lorsque la mort le surprendra et à ce moment-là il regrettera amèrement de faire partie des insouciants.
Parmi les raisons qui favorisent l'insouciance, on trouve aussi la mauvaise compagnie. Ne dit-on pas le compagnon tire et entraine et que le caractère contamine. Quiconque accompagne les insouciants finira par être contaminé par leurs comportements vicieux : « Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira : “[Hélas pour moi !] Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager ! …Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n'avais pas pris “un tel” pour ami ! Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu”. Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté). » (Coran 25/27 -29).
Aussi le prophète (Salla Allahou Alaihi Sallam) a dit : "Chaque homme suit la religion de son meilleur ami. Que chacun de vous choisisse donc ses amis avec soin." (Hadith rapporté par Abou Dawoud et Tirmidhî qui le qualifie de hasan)


L'Imam Ibn al-Qayyim (qu'Allah lui accorde Sa miséricorde) a dit : "Les rassemblements où il y a l'évocation d'Allah sont ceux inspirés par les anges, les rassemblements où il y a des paroles insensées sont ceux inspirés par Satan, alors il appartient au fidèle de choisir ceux qui lui plaisent et lui conviennent, car, aussi bien dans ce monde que dans l’au-delà, il sera avec ceux qu’il s’est choisi. L'insouciance est un voile de grande épaisseur qui, quand il couvre le cœur de l'individu, crée entre lui et son Seigneur une grande désolation qui ne disparaît que par l'évocation constante d'Allah, le Tout-Puissant.
Si les locataires du Paradis regrettent chaque instant qu'ils avaient passé dans ce monde sans y évoquer Allah que dire de l'insouciant ?! « […]. Puis, lorsque la mort vient à l'un deux, il dit : “Mon Seigneur ! Fais-moi revenir (sur terre), afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais”. Non, c'est simplement une parole qu'il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu'au jour où ils seront ressuscités”. » (Coran 23/ 99 et 100).
A l'arrivée de la mort ils souhaiteront de tous leur cœur la retarder quelques instants, pas par amour de ce bas monde ni par désir d'en jouir, mais pour se repentir et rattraper ce qu'ils ont raté, mais ils seront dépités en s'apercevant qu'il est trop tard ; « On les empêchera d'atteindre ce qu'ils désirent » [Coran 34/54).

Cher lecteur, on a été créé dans cette demeure éphémère uniquement pour adorer Allah :
Je jure par Allah que si le genre humain connaissait la raison pour laquelle ils ont été créés, ils resteraient en état d'alerte constante qui leur ferait perdre le goût du sommeil.
Ils ont été créés pour quelque chose que, si jamais les yeux de leurs cœurs pouvaient voir, ils en seraient éblouis et traumatisés.
Et il y a de quoi : une mort suivie d'une tombe, de réprimande et d'horreurs terribles.
Il est donc grand temps pour nous tous de nous adonner, corps et âme, à l'adoration d'Allah, de l'évoquer encore et toujours en mettant à profit chaque instant pour nous rapprocher d'un Paradis où il y a ce qu'aucun œil n'a jamais vu, aucune oreille n'a jamais entendu, aucun esprit n'a jamais imaginé (de délices).
"Il existe des serviteurs d'Allah qui sont si habiles
qu'ils ont divorcé ce bas monde, craignant de succomber à ses tentations.
L'ayant examiné de près, ils se sont rendu compte
qu'il ne saurait servir de patrie (éternelle) à aucun être humain.
Ils l'ont considéré comme un fleuve et eux sont sur sa rive
Et ils ont utilisé les bonnes œuvres comme navires pour le traverser
"
Ô Seigneur, Toi Qui es si généreux, fais que nous en fassions partie, Tu es le maître incontestable des Mondes.

Articles en relation