La femme

  1. La femme
  2. Dans la proche famille du Prophète

Zaynab Bint Jahch

Zaynab Bint Jahch
5933 841

Zaynab Bint Jahch

C'est Zaynab, fille de Jahch, cousine du Prophète, , sa mère étant sa tante paternelle.

Zaynab avait été mariée ave Zayd, Radhiya Allahou ‘Anhou, ancien esclave que Prophète, , avait libéré et élevé comme son fils, et que l’on appela, pendant 35 ans « Zayd fils de Mohammed », jusqu’à ce que soit révélé le Verset interdisant l’adoption. Après quoi, Zayd fut appelé « Zayd ibn Harithah »

 « Appelez-les du nom de leurs pères : c’est plus équitable devant Allah. Mais si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères en religion ou vos alliés. Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux. » (S33/V5)

La vie conjugale de ce couple n’allait pas très bien et Zayd voulut divorcer d’avec elle, mais le Prophète, , lui conseilla de n’en rien faire. Il s’écoula encore un peu de temps et le couple se sépara.

« Quand tu disais à celui qu'Allah avait comblé de bienfait, tout comme toi-même l'avais comblé : "Garde pour toi ton épouse et crains Allah", et tu cachais en ton âme ce qu'Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c'est Allah qui est plus digne de ta crainte.». (S33/V37) 

 

A cette époque, on n’épousait ni la veuve, ni la divorcé d’un fils adoptif. Or voici que furent révélés des versets réglant désormais les points soulevés. D’abord un premier verset (celui que nous venons de citer) interdisant de donner  son nom au fils adoptif, puis, quelque temps après le divorce de Zayd avec Zaynab un second verset ordonnant au Prophète, , d’épouser cette dernière.

« Puis quand Zayd eût cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu'il n'y ait aucun empêchement pour les croyants d'épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d'Allah doit être exécuté.» (S33/V37)

Il faut voir ici que cette est donné au Prophète, , afin de montrer aux musulmans ce qui est licite et ce qui ne l’est pas et de leur enjoindre de changer certaines de leurs habitudes coutumière.

Nous savons que Zaynab se plaisait parfois à rappeler aux autres épouses du Prophète, , que le Prophète, , s’était marié avec elle sur un ordre divin et qu’Allah, Exalté soit-Il, l’a marié du Haut de Ses sept cieux alors chacune d’elle était mariée par son tuteur.

Zaynab était artisane, elle tannait les peaux, fabriquait des objets en cuir et les vendait pour faire de leur prix des œuvres charitables. Elle mourut en l’an 20 de l’Hégire.

Qu’Allah soir satisfait de notre mère Zaynab et qu’Il l’agrée. Amine

 

 

Articles en relation