La femme

  1. La femme
  2. Actes cultuels

La femme peut-elle se rendre à la mosquée ?

La femme peut-elle se rendre à la mosquée ?
16058 1085

La femme peut-elle se rendre à la mosquée ?

 
En règle générale, il est permis à la femme d'aller à la mosquée et d'y accomplir la prière sous la direction de l’imam. [...]
Le Prophète, , a cependant institué des règles concernant la présence de la femme à la mosquée :
1) Il a, , dit qu'elle devait s'y rendre sans porter de parfum susceptible d'attirer l'attention (rapporté par Abou Dawoud, n° 565). Cela ne veut pas dire qu'elle doit sentir mauvais mais elle ne doit utiliser alors aucun parfum susceptible d'être ressenti sur son passage ou à distance.
2) Il a sollicité que la porte des femmes soit différente de celle des hommes (rapporté par Abou Dawoud, n° 462 et 571),
3) Il a rappelé qu'après être sortis de la mosquée, les  hommes et les femmes ne devaient pas se mélanger (afin d'éviter de possibles bousculades, avec tout ce que cela engendrerait) (rapporté par Abou Dawoud, n° 5272),
4) Il a rappelé : « Les meilleures rangées des hommes - dans la mosquée – sont celles de devant et les pires sont les dernières. Les meilleures rangées des femmes - dans la mosquée -  sont les dernières et les pires sont les premières. » (Rapporté par Muslim).
Les hommes occupaient en effet les premières rangées, les femmes celles de derrière.  
Enfin, il faut rappeler que le Prophète, , n'avait pas fait de la mosquée un lieu destiné à la prière uniquement. C'est là certes l'objectif premier, mais à cela il faut ajouter que la mosquée du Prophète, , à Médine était le lieu où, hors les horaires des  prières, on diffusait l'enseignement, Taâlim, on faisait l’appel à Allah, Daâwa,  et on faisait des appels en faveur de ceux qui étaient dans le dénuement. C'est pourquoi le Prophète, , parlait de leur « droit à prier dans la mosquée » : « N'empêchez pas les femmes de se rendre à la mosquée (lorsqu'elles vous en demandent la permission) bien que leurs demeures soient meilleures pour elles. »  (Rapporté par Muslim, n° 442).
Ceci étant dit, tout ne peut pas être fait dans la mosquée et le Prophète, , a ainsi interdit qu'on y effectue du commerce ou qu'on y lance un appel pour ce qu'on a égaré.
Conclusion :
Certains Oulémas, par exemple les hanafites de l'Inde, se basent sur la parole de Aïcha et disent que la musulmane ne doit pas venir à la mosquée.
D'autres Oulémas disent qu'il est autorisé à la musulmane de venir à la mosquée pour y faire ses prières et profiter des discours et des cours qui y sont donnés, à condition que l'ensemble des règles citées ci-dessus soient respectées ; ils demandent de plus qu'une séparation soit placée dans la mosquée à cause de la décadence actuelle.
Certains autres Oulémas disent que la femme peut venir à la mosquée et qu'à l'instar de ce qui se passait à l'époque du Prophète, , dans sa mosquée, il est possible de ne pas mettre barrière entre hommes et femmes.
Et Allah sait mieux.

Articles en relation